Guignolée
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Un cortège funèbre de réconfort
7/12/2017
0 commentaire (s)

L'éclairage du terrain de balle, une urgence!
30/11/2017
0 commentaire (s)

Non-assistance à personne en danger?
23/11/2017
0 commentaire (s)

Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)


Archives      


La nouvelle mairesse Julie Morin, accompagnée des nouveaux conseillers,Manon Bernard (Montignac), François Jacques (Agnès), Steven Hallé (Vieux-Nord), Jacques Dostie (Centre-Ville), René Côté (Québec-Central) et Denis Roy (Fatima).
Victoire sans équivoque pour Julie Morin
Rémi Tremblay  ( 9/11/2017 )

Au terme d’une très longue soirée électorale où les informations sur les résultats étaient livrées au compte-goutte dans la grande salle de l’hôtel de ville, Julie Morin a été officiellement déclarée élue mairesse de Lac-Mégantic, avec une majorité de 1088 voix sur son principal adversaire, Ronald Martel. La conseillère sous l’administration du maire Cloutier est la deuxième femme à occuper ce poste dans l’histoire de Lac-Mégantic et la seule élue avec de l’expérience sur le nouveau conseil.

Les électeurs lui ont accordé 1829 votes, alors que Ronald Martel en a récolté 741. Le chef du parti Vision Citoyen Mégantic, Jean St-Pierre, a reçu 70 votes, soit moins de 3% des suffrages exprimés.
«J’ai le sentiment que nous tournons aujourd’hui une page importante de l’histoire de Lac-Mégantic. Ce soir, la population a choisi d’adopter une vision positive, audacieuse et de s’ouvrir à la nouveauté. Vous avez voté pour la jeunesse, une jeunesse résolue à créer des ponts entre les générations. J’ai l’impression que nous amorçons une fois pour toute le chemin vers la relance de notre ville», a livré la mairesse élue, peu après minuit.

La plus chaude lutte s’est déroulée dans le district Québec-Central. René Côté a gagné le poste avec 172 voix, 20 de plus que son adversaire, Stéphanie Girardeau.

Dans le district Centre-Ville, trois candidats se disputaient la ferveur des électeurs. Jacques Dostie a été élu avec 290 voix, contre 131 pour Jacques Gagnon et 70 pour Clément Chaput.

Lutte à trois également dans le district Vieux-Nord, où Steven Hallé, un entrepreneur, a été élu avec 299 voix sur Johanne Vachon (116) et Anne Dupuis (14).

Dans Fatima, victoire de Denis Roy avec 283 voix sur la candidate du parti Vision Citoyen Mégantic, Anie Maheux (83). Dans le district Montignac, une formalité pour Manon Bernard qui a obtenu 428 votes contre 82 pour Sara Ducharme du parti Vision Citoyen Mégantic. Agnès sera représenté sur le prochain conseil par François Jacques, déjà élu sans opposition. Le taux de participation a été de 56,6 %.

Dès le lendemain de l’élection, Julie Morin a tenu à regrouper les six conseillers pour une photo dans les marches de l’hôtel de ville. «Maintenant, on doit regarder en avant, a-t-elle lancé. On a travaillé fort durant 30 jours mais ce n’est rien comparé à ce que nous aurons à accomplir dans les prochains mois. La majorité de la population a envie qu’on parle positivement de la ville, c’est ce que nous ferons. Les citoyens veulent qu’on les informe mieux, qu’on les consulte davantage. C’est ce que nous ferons!»

Sa priorité, mobiliser l’équipe, donner les orientations du nouveau conseil et préciser sa vision. «La population a élu un conseil extrêmement intéressant: des personnes de toutes les générations, des gens provenant de tous les milieux, des hommes et des femmes. J’ai confiance en l’avenir et j’ai confiance que nous saurons bien diriger cette ville qui est la nôtre.»

Un bon mot pour ses adversaires, Ronald Martel et Jean St-Pierre : «Je veux saluer votre travail. Une campagne électorale, c’est difficile, autant physiquement que psychologiquement. Je vous tends la main aujourd’hui afin que Lac-Mégantic soit unie pour relever les défis qui nous attendent. Je souhaite que cet attachement que vous avez manifesté pour notre ville persiste se concrétise par la poursuite de vos engagements.»

Une campagne «agressive»

Le ton adopté par le candidat Ronald Martel dès le début de sa campagne annonçait une lutte farouche contre la seule rescapée de l’administration de Jean-Guy Cloutier, Julie Morin. Un langage populiste, axé sur la nécessité de revoir les dépenses de la ville et de reconsidérer certains dossiers, dont celui de Billots Sélect pour loger entre autres le Centre Magnétique et le Quartier Artisans. Quelques jours avant le scrutin, Ronald Martel décrivait comme «catastrophique» l’idée même que Julie Morin devienne mairesse de Lac-Mégantic et que sa belle-mère, Marielle Fecteau, obtienne un nouveau mandat à la préfecture de la MRC du Granit. Scénario d’une catastrophe annoncée, mais non partagée dans les autres municipalités puisque Marielle Fecteau a été élue haut la main, avec un plein de votes à… Lac-Mégantic!

Dimanche soir, l’équipe du candidat Martel se réunissait à la Légion canadienne. M. Martel a fait une brève apparition dans la salle de l’hôtel de ville, en évitant d’aller serrer la main à son adversaire, Julie Morin, bien entourée par ses partisans.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     1 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vos commentaires
Michel Hotte (2017-11-06 à 15:50)
Merci à tous ceux qui ont permis ce changement.



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage