L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
18 octobre
Bingo
Il est temps d'agir!
9/10/2018
0 commentaire (s)

Magnola en mémoire
4/10/2018
0 commentaire (s)

Des questions toujours sans réponse
1/10/2018
0 commentaire (s)

Message aux amis Solidaires
27/9/2018
0 commentaire (s)


Archives      


Les citoyens ont été nombreux à manifester leur soutien au Marché public.
L'avenir du Marché public sur la bonne voie
Claudia Collard  ( 19/4/2018 )

L’appel au soutien de la Ville et des citoyens à l’endroit du Marché public a été entendu. La présidente de la coopérative de solidarité, Chantal Gagnon, qualifie de «très positive» la rencontre en ce sens tenue samedi dernier au CSM.

Mme Gagnon rappelle que l’organisme souhaite l’obtention d’une structure permanente depuis déjà huit ans. «La Ville semble avoir choisi de travailler avec nous le plus efficacement possible, car la saison arrive vite. Dans deux mois le marché public doit commencer, et il faut recruter de nouveaux producteurs, faire la publicité et mettre le nouvel emplacement aux normes du MAPAQ», fait-elle valoir.

Jusqu’à maintenant, la coopérative a obtenu des subventions du MAPAQ et de la Croix-Rouge, «totalisant presque 100 000$ pour des nouveaux étals permettant de mieux exposer nos produits. Et d’autres subventions sont possibles mais nous devons d’abord être relocalisés», informe Mme Gagnon.

Questionnée sur le sujet par l’Écho, la mairesse de Lac-Mégantic Julie Morin a signifié qu’une personne au sein de la Ville sera bientôt nommée pour entamer des discussions avec les représentants du Marché. «J’étais présente à la rencontre du 7 avril en compagnie du conseiller Jacques Dostie. On a bien saisi le message des producteurs. Il faut qu’on travaille ensemble et c’est ce qu’on va faire, en établissant le dialogue et en essayant de trouver des solutions. Tous les membres du conseil municipal sont conscients de l’importance du dossier; ils fréquentent tous le Marché public.» Mme Morin souhaite qu’une alternative soit trouvée pour l’été qui s’en vient, d’ici l’obtention d’une structure permanente prévue sur l’ancien site de Billots-Sélects, dossier qui est encore en phase de cogitation. «On n’a pas de temps à perdre mais il n’en demeure pas moins qu’on travaille au développement du centre-ville pour les 100 prochaines années… Ça ne peut pas se décider en trois mois», précise la mairesse.

Soutien des citoyens

L’appel lancé samedi dernier à l’occasion du Marché du printemps s’adressait aussi à l’ensemble de la population. En raison du temps qu’ils doivent consacrer à leur entreprise, les producteurs formeront un comité consultatif pour les questions les concernant mais ce sont des membres consommateurs qui siégeront au conseil d’administration et sur les comités responsable de l’organisation des activités. «La réponse de la population a été extrêmement positive. Plusieurs personnes ont donné leur nom», se réjouit Chantal Gagnon, remerciant du même coup toutes les personnes ayant choisi de s’impliquer pour la continuité du marché public.


   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage