L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Vos taxes au travail?
21/6/2018
0 commentaire (s)

Le déséquilibre
21/6/2018
0 commentaire (s)

Cause animale, la situation est alarmante!
7/6/2018
0 commentaire (s)

Il nous faudra payer un jour!
7/6/2018
1 commentaire (s)

Il y aura un marché public cet été!
31/5/2018
0 commentaire (s)


Archives      


La CMQR mettra son expertise à contribution
Rémi Tremblay  ( 18/5/2018 )

Même si elle ne participera pas au financement du projet de voie de contournement ferroviaire, la compagnie de chemin de fer Central Maine & Quebec Railway apportera sa contribution au chantier, assure le ministre des Transports, Marc Garneau.

«C’est une responsabilité, dans ce cas-ci, qui ne revient pas à la compagnie. Pour eux, ils avaient déjà leur voie. Maintenant, ils vont jouer un rôle important, ils vont être le promoteur pour bâtir cette nouvelle voie», a-t-il affirmé en conférence de presse. Le ministre Garneau a soutenu que la CMQR avait l’expertise pour faire le projet. «C’est une bonne contribution de leur part. C’est ce qu’on leur a demandé et c’est ce qu’ils ont accepté. Eux, ils ont le droit de continuer d’utiliser le chemin de fer tel qu’il est; nous leur avons dit qu’on voulait le déplacer, quelque chose qui se fait très rarement, dans ce cas-ci, à cause de la tragédie. Ils vont nous aider à accomplir ce projet important», a-t-il insisté.

Que deviendra la voie actuelle, une fois la voie de contournement mise en service? La réponse du Ministre : «Le vieux tracé va revenir au fédéral et éventuellement il va être cédé à la région.»

Interrogé à savoir si les wagons citernes de pétrole brut seront remis en circulation sur la voie actuelle, d’ici là, Marc Garneau a tenu à rappeler que «la compagnie CMQR a volontairement décidé de ne pas transporter de pétrole brut après l’accident. C’est une compagnie de chemin de fer, ils ont le droit de transporter des matériaux, c’est eux qui décident en fonction de leur marché, qui décident quand le faire! Mais ils doivent le faire dans les règles et je crois qu’avec les mesures de sécurité ferroviaire qu’on a adoptées ces dernières années, la situation a beaucoup évolué.»

Parmi les personnes présentes à l’annonce de vendredi dernier, la coprésidente du comité de révision sur la Loi sur la sécurité ferroviaire, Pauline Quinlan. Une femme visiblement heureuse. «Depuis cette tragédie, beaucoup de travail a été fait de la part de la Fédération canadienne des municipalités auprès du gouvernement fédéral. Un travail qui fait en sorte que toutes ces vies qui ont été perdues, tout ce drame va avoir eu des retombées positives pour l’avenir. Un éveil des consciences qui a fait que le Ministre va modifier certains éléments de la Loi pour qu’on puisse assurer une meilleure sécurité, partout au pays. Ces vies-là n’ont pas été perdues en vain.»

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage