L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
De la grande visite!
9/8/2018
0 commentaire (s)

Merci monsieur Ghislain Bolduc!
3/8/2018
0 commentaire (s)

Pas d'École Freinet pour Piopolis!
2/8/2018
0 commentaire (s)

Rendez-vous sous le signe de la tendresse
3/7/2018
0 commentaire (s)


Archives      


Devant l’Observatoire astronomique du Mont-Mégantic, de nombreuses personnalités du monde politique, universitaire et scientifique ont souligné l’importante d’un financement adéquat à ce haut lieu de recherche dans la grande aventure spatiale.
L'Observatoire reçoit du carburant pour poursuivre sa mission
Rémi Tremblay  ( 10/8/2018 )

Partenaire international dans la recherche scientifique et l’exploration spatiale depuis maintenant 40 ans, l’Observatoire du Mont-Mégantic vient d’obtenir des gouvernements du Québec et du Canada une aide financière de 4 millions de dollars échelonnée sur cinq ans qui lui permettra de poursuivre ses activités d’innovation de pointe en opti-photonique et qui contribuera à maintenir l’attrait touristique du parc national du Mont-Mégantic. Pas encore de financement récurrent mais tout de même une nouvelle bien accueillie par les milieux politiques régionaux, les universitaires et les chercheurs.

C’est la ministre fédérale Marie-Claude Bibeau qui a annoncé, mercredi, la participation de 2,5 millions du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et de Développement économique Canada, alors que le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, a fait part de la contribution du Québec de 1,5 million, lors d’une conférence de presse à l’ASTROLab du Mont-Mégantic, en présence des partenaires du monde municipal.

«C’est le moment le plus marquant de cette année de notre 40e anniversaire», a souligné le directeur de l’OMM, René Doyon. Saluant les pionniers de ce fleuron de la recherche fondamentale et expérimentale, il a insisté sur la mobilisation exceptionnelle de la région qui a favorisé l’affectation de ressources importante afin de faciliter le travail des chercheurs, de plus en plus nombreux, dans les entrailles de l’observatoire astronomique.

Le financement assure la poursuite du travail des chercheurs canadiens, pionniers de l’exploration spatiale. «On a longtemps parlé du bras canadien sur la station spatiale internationale ; désormais on pourra parler des yeux canadiens avec autant de fierté», a mentionné René Doyon, en rappelant le rôle que joue l’Observatoire du Mont-Mégantic dans la préparation du futur télescope spatial James Webb, développé par la NASA au coût de 10 milliards de dollars, en collaboration avec l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale canadienne et qui sera lancé dans l’espace en 2021.

«Il y a 40 ans, nous ne comptions qu’une poignée d’astronomes et d’astrophysiciens. On en compte aujourd’hui environ 150, a-t-il rappelé. Les fondateurs de l’Observatoire n’avaient sûrement pas prévu que cet équipement serait aussi populaire 40 ans plus tard.»

Ces dernières années, le renouvellement du financement de l’Observatoire aux deux ans avait causé des maux de tête aux scientifiques. Presqu’autant que la pollution lumineuse à laquelle ils se sont attaqués avec le soutien de la population régionale, au point de créer la toute première Réserve mondiale de ciel étoilé, a tenu à rappeler le député Ghislain Bolduc.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     2 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vos commentaires
Lucille Roy (2018-08-11 à 01:53)
BRAVO!!!

Mario Pouliot (2018-08-12 à 23:17)
Ça sent, que dis-je, ça pue les élections à plein nez et ce, autant au fédéral qu'au provincial. Cet investissement dans l'observatoire ne sera toutefois pas un véritable enjeu électoral parce que ça ne touche que quelques personnes. Aux dernières élections provinciales le PLQ de Philippe Couillard avait fait de la création de 250,000 emplois la priorité prioritaire de son gouvernement. Il semble qu'il a atteint son objectif. Est-ce la conjoncture économique nord américaine et mondiale qui a influencé l'économie québécoise puisque que c'est l'économie globale qui va bien? Les gouvernements nationaux, à part les 3 ou 4 plus grands joueurs, n'influencent pas l'économie. Quand ça va bien économiquement on s'attribue le mérite de la croissance. Quand ça va mal on blâme la conjoncture économique mondiale. Le Québec est tellement minuscule à l'échelle de la planète qu'aucun parti politique provincial ne peut véritablement s'attribuer la santé de son économie.

Maintenant je ne sais pas si vous allez me croire mais je l'ai entendu en direct de la bouche de Philippe Couillard qu'un nouveau gouvernement Couillard faisait du "bonheur" le grand enjeu de la prochaine élection. Quand tu es rendu à t'engager à faire de la nation québécoise une nation nageant dans le bonheur c'est que tu n'es pas loin de te prendre pour le Bon Dieu.



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage