L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Une foule de souvenirs
16/11/2018
0 commentaire (s)

Avez-vous signé le Pacte?
15/11/2018
0 commentaire (s)

Youpi! c’est ma semaine
8/11/2018
0 commentaire (s)

Un sombre héritage pour le Canada
26/10/2018
0 commentaire (s)

Lettre ouverte au Premier ministre
25/10/2018
0 commentaire (s)


Archives      


Les membres du conseil d’administration du Comité culturel Mégantic, en compagnie d’Angèle Séguin, marraine de l’ouverture festive de la Salle Montignac. Dans l’ordre habituel, Pierre Paquet (directeur), Sylvain Roy (trésorier), Angèle Séguin, Christiane Audet, Sylvianne Lecours, Lucie Bilodeau (secrétaire), Julie Tremblay (présidente) et Léo Boulanger (vice-président). Absente de la photo: Renée Martin. (Photo Claudia Collard)
Célébration festive pour la Salle Montignac
Claudia Collard  ( 14/9/2018 )

C’est dans une atmosphère décontractée faisant la part belle aux réjouissances que s’est déroulée l’ouverture festive de la Salle Montignac. Une belle idée du Comité culturel Mégantic, qui a porté à bout de bras le dossier menant à une rénovation digne des grandes productions. Et une reconnaissance pour tous les partenaires, qui ont permis la réalisation d’un projet né il y a plus d’une dizaine d’années.

Quelque 200 personnes ont pris part à l’événement culminant par trois prestations livrées par des artistes d’ici ; le pianiste Michel Fortin, l’auteure-compositeur-interprète Marie-Onile Rodrigue et le compositeur et arrangeur musical Vincent Beaudoin, qui accompagnait au piano la chanteuse Valérie Paquet. Les morceaux choisis pour l’occasion ont permis à la mêlée d’apprécier le talent indéniable des protagonistes.

Il va sans dire que les équipements de la Salle Montignac optimisent l’expérience des spectateurs. «Je souhaite que cette nouvelle salle puisse satisfaire notre fidèle public, les artistes qui s’y produiront et accroître l’intérêt d’une nouvelle clientèle. J’espère aussi que les gens prendront le risque de venir encourager des artistes méconnus, mais qui s’avèrent souvent des coups de cœur et des vedettes de demain», a transmis la présidente du Comité culturel Mégantic (CCM), Julie Tremblay.

Le président de la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC), Yves Gilbert, a salué le travail du CCM qui, depuis 38 ans, «a su présenter une programmation diversifiée et de qualité à toute la population. Bravo à cette équipe de passionnés, à ces bénévoles, qui ont contribué au développement culturel de notre région. La CSHC est fière d’être partenaire du projet, qui s’avère aussi un magnifique laboratoire d’expérimentation et d’apprentissage pour les jeunes de notre collectivité.»

Marraine artistique de l’événement du 9 septembre, Angèle Séguin, directrice artistique du Théâtre Les Petites Lanternes, voit cette salle comme un accès à la liberté et à la créativité, «qui permet de se redonner nos propres espaces d’imaginaire quand on sort d’un spectacle.» Elle a par ailleurs tenu à souligner le travail du directeur du CCM, Pierre Paquet qui «depuis près de 40 ans tient la barre de cette programmation et de son enracinement dans le milieu. Figure de proue de la culture en Estrie, défricheur infatigable, c’est un gardien convaincu d’un accès équitable aux arts et à la culture pour tous.»

La scène et le cabaret de la Salle Montignac portent le nom de Desjardins, la caisse ayant investi 100 000$ dans le projet. Marc Lécuyer, président de la Caisse de Lac-Mégantic-Le Granit souligne que le Mouvement Desjardins a toujours été un fier partenaire des arts et de la culture. «Desjardins ce n’est pas une banque. C’est une coopérative, une institution financière fière!», a-t-il lancé, précisant que 40 sièges de la Salle Montignac sont encore disponibles pour la vente symbolique, au coût unitaire de 100$ (avec reçu d’impôt).

Pour la mairesse Julie Morin, l’inauguration festive de la Salle Montignac marque l’apogée d’une aventure débutée il y a plus de 10 ans. «Cette salle, ce n’est pas que de la culture, c’est aussi de l’économie, du tourisme, de la fierté, de la qualité de vie, de l’éducation. On a de quoi être fier de notre région. Pour réussir un tel projet ça prend de l’ambition, de la vision, de la passion. C’est ce qu’on célèbre aujourd’hui.»

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage