L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Lettre ouverte des Colibris
21/2/2019
0 commentaire (s)

Les retombées du Colibri
14/2/2019
0 commentaire (s)

Colibri : interrogations d'un citoyen
11/2/2019
0 commentaire (s)

Tous unis derrière Daniel Arguin!
7/2/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Jean Dubé, Bernard Boulet et Claude Grenier, trois des membres du comité Cittaslow Mégantic.
La protection du ciel étoilé au menu du 8 février
Claudia Collard  ( 5/2/2019 )

Formé dans le but de promouvoir les différents aspects liés au bien-vivre du milieu, le comité Cittaslow Mégantic tiendra sa première activité grand public le vendredi 8 février, 19h30, à la polyvalente Montignac. Répondant à l’invitation de ce groupe de citoyens engagés, des membres de l’équipe de l’Astrolab du Mont-Mégantic viendront livrer une présentation sur la protection du ciel étoilé. Les participants à cette soirée, offerte gratuitement, auront aussi l’opportunité de connaître les dispositifs d’éclairage à leur portée leur permettant de contribuer à diminuer la pollution lumineuse.

Si les membres du comité Cittaslow ont opté pour une rencontre axée sur la Réserve internationale du ciel étoilé du Mont-Mégantic, c’est que la lutte à la pollution lumineuse fait partie des 70 critères de qualité de vie que doit rencontrer une municipalité afin d’obtenir la certification Cittaslow. En juin 2017, Lac-Mégantic devenait la première ville au Québec à obtenir cette désignation, rejoignant ainsi un réseau international regroupant quelque 240 municipalités.

«Il faut se défaire de l’image de ville d’«après-catastrophe», car Lac-Mégantic est avant tout un milieu avec une grande qualité de vie. Nous on le sait parce qu’on demeure ici, mais le fait d’être reconnu par un organisme international permet de rayonner à l’extérieur et éventuellement attirer des résidants à la recherche d’un endroit comme le nôtre. C’est aussi une belle carte de visite pour les touristes», fait valoir Jean Dubé, membre du comité, signifiant que la certification Cittaslow va au-delà de cette proximité avec la nature, de la tranquillité qu’on retrouve ici et même de la beauté du lieu, avantages que possèdent déjà plusieurs villes et villages du Québec. «Par exemple, un des critères Cittaslow est d’avoir des soins de santé de qualité accessibles, ce qui n’est pas le cas partout. Nous, on a la chance d’être en pleine nature avec un hôpital à proximité.»

Cette soirée sera aussi l’occasion de faire connaître le mouvement Cittaslow et d’inviter des citoyens à se joindre au comité. Claude Grenier, également membre du comité Cittaslow Mégantic, laisse entendre qu’avec les 70 critères de certification, les possibilités d’activités sont innombrables. «Parmi les critères, on a ceux liés à l’accessibilité aux produits locaux, la mise en valeur des talents locaux, le respect du patrimoine, l’urbanisme, le vélo, les véhicules électriques… L’objectif est de créer des sous-comités pour chacun des événements et qu’on puisse s’amalgamer avec les organisations déjà existantes. Le but est aussi d’améliorer notre certification Cittaslow.»

Pour obtenir la désignation Cittaslow –qui prévaut uniquement pour les villes de moins de 50 000 habitants-, une municipalité doit obtenir la note de passage, soit 50% pour chacun des 70 critères. Or, malgré que Lac-Mégantic soit partie intégrante de la Réserve internationale de ciel étoilé du Mont-Mégantic, Bernard Boulet transmet que la ville n’a obtenu que 3 sur 5 en matière de lutte à la pollution lumineuse. Depuis son adhésion au comité Cittaslow Mégantic, il a pour objectif d’améliorer cette note. «La réduction de la pollution lumineuse passe par l’éducation des habitants de la planète ainsi que par la volonté des distributeurs et détaillants d’équipements d’éclairage», considère M. Boulet, qui a contacté le coordonnateur scientifique Sébastien Giguère en vue de l’événement du 8 février. Ce dernier livrera la présentation sur la protection du ciel étoilé, précédée de la projection du film Rythmes cosmiques et suivie de l’observation du ciel au télescope si la température le permet. Bernard Boulet sera par ailleurs sur place le 8 février pour présenter une variété d’ampoules, de façon à livrer des pistes de solutions pour mieux éclairer.


   

 

 

| Plus
Commenter cet article     2 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vos commentaires
Micheline Rose (2019-02-05 à 17:15)
Félicitations pour ce magnifique projet

Micheline Rose (2019-02-05 à 17:15)
Félicitations pour ce magnifique projet



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage