L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Respect des chasseurs
3/4/2019
0 commentaire (s)

Lettre ouverte sur l'affaire SNC-Lavalin
1/4/2019
0 commentaire (s)

Message aux députés conservateurs
1/4/2019
0 commentaire (s)

Un mois «à coeur ouvert»
28/3/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Denis Roy
Début du procès de Denis Roy
Rémi Tremblay  ( 4/3/2019 )

Le procès de Denis Roy, cet individu de 67 ans accusé d’agressions sexuelles, a débuté ce matin, lundi, devant la juge Danielle Côté au Palais de justice de Lac-Mégantic. L’accusé est représenté par Me Julie Beauchemin et Me Isabelle Dorion agit en tant que procureure aux poursuites criminelles.

Une ordonnance de non publication rendue l’an dernier à Sherbrooke interdit d’identifier le nom de la victime, qui était majeure au moment des faits dénoncés, et celui des témoins.

Après la transmission à la juge d’une liste des admissions faites hors cour et d’une liste des pièces à conviction, le premier témoin appelé à la barre a été le père de la victime. Il est venu raconter ses liens avec le présumé agresseur et les circonstances qui lui ont permis d’apprendre la nature des gestes reprochés à l’accusé à l’endroit de son fils, alors âgé de 20 ans.

La victime a par la suite été entendue au moyen d’une vidéo-conférence, depuis une salle attenante à la salle de cour. Malgré une demande de huis clos, par la procureure Me Dorion, la juge Danielle Côté a permis la présence du public dans la salle, à peine composé de cinq personnes, se réservant le droit d’imposer le huis clos à tout moment lors du témoignage.

Conseiller municipal à la Ville de Lac-Mégantic, Denis Roy a été arrêté par des policiers de la Division des crimes majeurs de la Sûreté du Québec en avril 2018 et a livré un plaidoyer de non-culpabilité lors de sa comparution en juin 2018.

Le procès se poursuit cet après-midi et demain si nécessaire.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage