L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Un registre voué à l'échec
21/3/2019
0 commentaire (s)

Le registre des armes à «feu»
13/3/2019
1 commentaire (s)

La résilience émoussée des Méganticois
11/3/2019
0 commentaire (s)

Hymne à la femme en ce jour du 8 mars
7/3/2019
0 commentaire (s)

Le 8 mars, plus qu'une date!
7/3/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Brigitte et Barbara Jacques se sont notamment préparées au Rallye des Gazelles en suivant un cours dans un pit de sable à Rawdon. Leur équipe fait partie des trois formations canadiennes, toutes du Québec, qui prendront part à l’épreuve réunissant 127 équipages, en majorité de la France mais aussi d’autres pays, dont les États-Unis, le Brésil, l’Australie et la Suisse.
Bientôt l'aventure pour Barbara et Brigitte Jacques!
Claudia Collard  ( 5/3/2019 )

Dans deux semaines à peine, Brigitte et Barbara Jacques quitteront le Québec pour le Maroc, où elles prendront part au Rallye Aïcha des Gazelles. Les deux sœurs originaires de Notre-Dame-des-Bois seront au nombre des 127 équipes féminines qui effectueront ce parcours hors piste de 1300 km en plein désert. Bien qu’il s’agisse d’une compétition, ce projet est avant tout une expérience humaine, débutée il y a déjà plusieurs mois.

C’est le 14 mars que le duo s’envolera pour cette aventure, qui les mènera à Marrakech, le lendemain, pour prendre possession de leur 4 x 4 de location. Neuf heures de route les mèneront ensuite à Erfoud, aux portes du désert, où tous les équipages suivront certains ateliers en plus de procéder à des vérifications techniques.

Le Rallye comme tel se déroulera du 21 au 28 mars. L’objectif: franchir toutes les balises le plus rapidement possible. À partir de quelques coordonnées, l’équipe devra déterminer son parcours en effectuant des calculs à l’aide d’une boussole et de cartes topographiques. Fortes de cours de navigation, Brigitte et Barbara sont bien préparées pour l’aventure. Chacune a même sa spécialité. «Barbara, qui a le sens du détail, sera la navigatrice. Moi je suis plutôt du genre à avancer dans l’adversité, un peu à l’aveugle», partage Brigitte, qui sera la conductrice de l’équipage.

À près de deux semaines du grand départ, la fébrilité est dans l’air. Une sorte de trac, entre l’excitation et cette imminente rencontre avec l’inconnu, laisse entendre Brigitte, rencontrée lundi en entrevue. «C’est une compétition mais on ne donne aucun pronostic. Juste de se rendre là, on est gagnantes. Nous sommes compétitives dans le sens qu’on va donner notre meilleur chaque jour. Les imprévus, comme les ennuis mécaniques, font partie des risques. Mais il faut oublier ça. Il faut penser à notre capacité de se concentrer sur notre route, de consulter notre carte plusieurs fois par jour, de travailler en équipe. L’idée c’est d’aller puiser chaque matin dans ce qu’on a de meilleur. Le fait d’être des sœurs aide beaucoup. Il y aura peut-être des moments de tension mais on se connaît, on sait qu’on est sur la même longueur d’onde. On s’en est beaucoup parlé Barbara et moi.»

Diverses activités de financement ont permis aux sœurs Jacques d’amasser quelque 20 000$ sur les 42 000$ déboursés pour leur participation au Rallye des Gazelles. Leur recherche de commanditaires n’a pas porté fruit mais leur véhicule de compétition mettra en évidence leurs remerciements aux personnes qui ont contribué à leur levée de fond. En plus de leur slogan, Du cœur au ventre, «parce qu’on est des fonceuses», mentionne Brigitte.

Les sœurs Jacques sont reconnaissantes envers la communauté et à l’endroit de leur marraine, Colette Roy Laroche. «Elle a été un peu comme un ange gardien. Un rempart émotif je dirais; on l’admire tellement! C’est un modèle de courage, une inspiration positive.»

«Brigitte et Barbara sont des femmes audacieuses qui se sont lancées dans une aventure humaine unique. Pour elles, participer au Rallye est une façon de porter les valeurs de courage, d’espoir et de solidarité. Mais là où ces deux sœurs méritent grandement notre admiration, c’est qu’elles ont voulu associer leur aventure à la cause de la lutte à la violence faite aux femmes», fait valoir Colette Roy Laroche, faisant référence au montant de 2000$ remis à la Bouée par le duo.

«Le Rallye, c’est une expérience humaine qui a débuté avec le soutien de la famille, de la communauté qu’on a retrouvée. Cette aventure humaine va se poursuivre pendant le Rallye, où on va faire de nouvelles connaissances. Puis, au retour, on sera beaucoup enrichies humainement. On s’en va là confiantes», assure Brigitte.

Ces deux filles de camionneur qui ont grandi dans un univers de véhicules lourds ont aussi reçu beaucoup d’encouragement de la part de leurs enfants, qui les considèrent comme les meilleures conductrices qu’ils connaissent. «Nos chums nous ont aussi beaucoup aidées», ajoute Brigitte, dont le conjoint Serge sera responsable d’alimenter quotidiennement la page Facebook «Cap les gazelles» pendant toute la durée du Rallye, permettant de suivre Brigitte et Barbara à distance. Il sera aussi possible de leur acheminer un courriel via le site rallyeaichadesgazelles.com, en repérant l’Équipage 188. Elles ne pourront y répondre mais assurent qu’elles les liront avec beaucoup d’émotion.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage