L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir ?
28/6/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir?
27/6/2019
0 commentaire (s)


Archives      


France Dorion et Peter Nieman, respectivement intervenante psychosociale et directeur général de l’ACTE.
Une équipe mobile pour soutenir les victimes de la route atteintes d'un TCC
Claudia Collard  ( 13/3/2019 )

Chaque mercredi, à compter du 13 mars, l’équipe mobile de l’Association des accidentés cérébro-vasculaires et des traumatisés crâniens de l’Estrie (ACTE) débutera ses activités à Lac-Mégantic. Cette nouvelle offre de service régionale permettra aux personnes atteintes d’obtenir un suivi individuel psychosocial et de participer à des activités de groupe, le tout gratuitement.

Nommé ARÉMA pour Activités régulières de l’équipe mobile de l’ACTE, ce nouveau service s’adresse particulièrement aux victimes de la route atteintes d’un trauma craniocérébral (TCC) modéré et grave ainsi qu’à leurs proches. «Les données de la SAAQ indiquent qu’il y a 845 TCC modérés et graves accidentés de la route en Estrie. Pourtant, nous avons 44 membres ayant ce diagnostic, 73 en comptant ceux qui ont requis nos services dans les 10 dernières années. Où sont les autres? Nous voulons les retrouver afin de les aider à maintenir leurs acquis une fois qu’ils ont quitté le centre de réadaptation», mentionne Peter Nieman, directeur général de l’ACTE, précisant que la SAAQ ne peut dévoiler les noms pour des raisons de confidentialité.

Une contribution du Programme d’aide financière du Fonds pour la sécurité routière du ministère des Transport, généré à partir des contraventions émises via les photos radars, a permis l’implantation de l’ARÉMA, dont les services seront aussi offerts à Coaticook et Magog.

L’intervenante psychosociale France Dorion assurera une présence hebdomadaire à Lac-Mégantic. Des rencontres individuelles auront d’abord lieu afin de bien cibler les intérêts et besoins de chacun. Autant d’informations permettant de bien cibler les interventions. «L’idée est de planifier des activités divertissantes; les gens ne viennent pas à un atelier de travail. On veut les stimuler pour les aider à maintenir les acquis qu’ils ont obtenus en réadaptation. On veut aussi leur permettre d’être socialement actifs et qu’ils puissent se mobiliser dans un nouveau projet de vie»

M. Nieman précise que les services de l’ACTE, créé en 1984, s’adressent à toutes les personnes atteintes d’un trauma craniocérébral modéré ainsi qu’aux personnes accidentées vasculaires cérébrales (AVC). Dans les deux cas, les séquelles sont similaires et permanentes. Les symptômes peuvent se manifester sur les plans physique, cognitif et comportemental. On parle notamment de difficultés de coordination, de mémoire et de concentration mais aussi d’instabilité émotive, d’anxiété, d’irritabilité et d’apathie. Autant d’exemples qui ont la plupart du temps un impact sur la vie sociale des personnes atteintes. D’où l’importance de briser leur isolement.

L’ACTE compte déjà des membres à Lac-Mégantic, qui ont bénéficié d’une aide individuelle, une intervenante se déplaçant périodiquement de Sherbrooke pour les rencontrer. Ces personnes n’avaient toutefois pas accès à des activités de groupe, comme ce sera le cas avec l’ARÉMA. «Le suivi individuel est une mission très importante mais notre but premier est de regrouper ces personnes. On veut qu’elles puissent avoir une vie active», communique Mme Dorion. «On est aussi là pour les proches, pour les aider à vivre avec cette nouvelle réalité. Même si la victime ne veut pas venir à la rencontre, ils sont les bienvenus. On veut faire le pont, aider le proche à aider la victime», ajoute M. Nieman.

Les rencontres de l’ARÉMA se dérouleront à Lac-Mégantic tous les mercredis à partir du 13 mars. Pour obtenir l’heure et le lieu, il faut s’inscrire au préalable au 1-888-821-2799 ou par courriel à acte@acteestrie.com.


   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage