L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
19 décembre
Bingo 19 décembre
Lettre à mon ministre de l'Éducation
5/12/2019
0 commentaire (s)

Voie de contournement: une erreur!
2/12/2019
0 commentaire (s)

Plus jamais Mégantic!
27/11/2019
0 commentaire (s)

Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)


Archives      


La Ville souhaite que le ministère de l’Environnement fasse l’acquisition du barrage du Lac-aux-Araignées. (Photo Chantale Lapierre)
La Ville veut se départir du barrage du Lac-aux-Araignées
Claudia Collard  ( 25/3/2019 )

Conscients que la population de Lac-Mégantic refuse de payer pour le barrage du Lac-aux-Araignées, parce que les impacts positifs de la réfection de cette infrastructure située sur le territoire de Frontenac ne leur seront aucunement profitables, les élus de la Ville effectuent un virage à 180 degrés dans ce dossier. Rien de moins que le dépôt d’une requête afin que le ministère de l’Environnement fasse l’acquisition de cette propriété et, du même coup, assure la prise en charge des travaux pour rendre le barrage conforme à ses propres normes.

Cette demande qui sera présentée au ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), Benoît Charrette, a fait l’objet d’une résolution à la séance du conseil de mardi. Résolution qui rappelle que le règlement d’emprunt décrétant des travaux de réfection du barrage du Lac-aux-Araignées au coût de 685 000$ n’a pas été approuvé par les personnes habiles à voter, 547 citoyens ayant signé le registre le 16 janvier.

La Ville invoque par ailleurs sont taux d’endettement «de beaucoup supérieur à la moyenne québécoise», et le fait que ses contribuables «ne peuvent pas supporter un tel investissement supplémentaire qui ne leur apporte aucun avantage réel», ajoutant que le poids de la richesse foncière uniformisée sur l’ensemble de la MRC du Granit est en décroissance étant donné l’iniquité fiscale que vit l’ensemble des villes de centralité au Québec.

En 2014 et 2015, la Ville procédait à l’acquisition de terrains situés à Frontenac, aux abords du lac aux Araignées, pour la mise en valeur culturelle et patrimoniale du plus ancien site archéologique de l’est de l’Amérique du Nord. Par le fait même, elle devenait propriétaire du barrage, donc dans l’obligation de rendre celui-ci conforme aux normes du MELCC. Or, le coût des travaux requis dépasse largement celui qui avait été estimé avant son acquisition.

La Ville a par ailleurs transmis des demandes d’appuis à la MRC du Granit, à la municipalité de Frontenac ainsi qu’au député provincial de Mégantic, François Jacques, dans le cadre de sa démarche auprès de Benoit Charrette. D’ici l’obtention de la réponse du Ministre, les élus de Lac-Mégantic ont convenu «de respecter la volonté citoyenne en cessant toute implication financière dans ce dossier.»

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage