L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Voie ferrée: un message clair!
6/6/2019
0 commentaire (s)

Mise au point du maire de Audet
30/5/2019
0 commentaire (s)

Merci de votre générosité!
30/5/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Dominique Quesnel a transmis l’admiration qu’elle voue à Leonard Cohen avec chaleur et générosité.
Chaleureuse Dominique, regretté Leonard
Claudia Collard  ( 11/4/2019 )

Ambiance chaleureuse dimanche soir à la Salle Montignac. Le spectacle Hallelujah Leonard a ouvert une fenêtre intimiste sur la poésie du regretté Leonard Cohen. Un hommage bien senti, livré sous le ton de la confidence par Dominique Quesnel, entourée du guitariste Claude Fradette et du contrebassiste Simon Dolan.

Truffé d’anecdotes, notamment sur l’art qu’avait le grand Cohen d’emprunter tant la voie profane que sacrée, la prestation offerte par le Comité culturel Mégantic était à la hauteur de l’admiration que voue la comédienne et chanteuse à l’endroit de l’illustre artiste montréalais. Un auteur-compositeur-interprète de renom, qui a tout de même su conserver sa part de mystère, permettant parfois à Dominique Quesnel de broder à son gré certains passages cités.

La pièce Show me the place démontre le talent unique qu’avait Cohen de mélanger l’érotisme et le religieux, a transmis l’interprète, démontrant une évidente complicité avec ses musiciens. À cette chanson plus récente, datant de 2012, se sont succédés des morceaux choisis qui ont bien traversé les années, dont Suzanne (1967), I’m your Man (1988) qu’il aurait écrite après avoir vu une photographie de violonistes dans un camp de concentration, vêtus de leur uniforme rayé, avec la fumée derrière… «Quand on sait ça, ça change toute la compréhension qu’on peut avoir de cette magnifique chanson d’amour incroyable», confie la principale intéressée.

Plusieurs moments touchants, magnifiés par le chaud registre vocal de Dominique Quesnel et de la musique aux accents soul, ont composé la soirée, dont Leaving the Table, The Partisan, So Long Marianne, The Future et bien évidemment Hallelujah. Une soirée sans contredit riche en découvertes et redécouvertes.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage