L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Votre lac a besoin de vous
16/5/2019
0 commentaire (s)

Respect des chasseurs
3/4/2019
0 commentaire (s)

Lettre ouverte sur l'affaire SNC-Lavalin
1/4/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Le cirque pour s'élever vers la réussite
Rémi Tremblay  ( 16/5/2019 )

L’école primaire Dominique-Savio de Stratford a réussi une fois de plus, même si le chiffre 13 était associé à son récent spectacle annuel intitulé Couteaux, fourchettes et acrobaties.

Les 75 élèves et l’équipe école sous la direction artistique d’André Deschamps ont arraché plusieurs «wow» aux nombreux spectateurs venus les encourager les 2 et 3 mai. La troupe et la communauté de Stratford souhaitent que le projet d’agrandissement déposé au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur obtienne du financement afin de poursuivre le développement de cette école qui se distingue.

Durant ce 13e spectacle qui a fait salle comble encore une fois, les élèves ont effectué une multitude de prouesses pour amasser tous les ingrédients nécessaires à la préparation de quenelles lyonnaises. Ils ont bénéficié de l’aide d’un grand chef cuisiner et des élèves de 6e année pour concocter le repas.

Les finissants de 6e en étaient à leur dernier spectacle de cirque dans leur école primaire. Ils ont participé aux souhaits de bienvenue, de même que le maire de Stratford, Denis Lalumière. Dans un numéro époustouflant au trapèze triple avec tissus, les plus grands ont démontré, en plus de leurs talents, leur préoccupation de la réussite des plus petits.

«Cette aventure circassienne a été un succès grâce aux efforts de chacun et à leur motivation à réaliser un projet nouveau et différent», a transmis Sylvie Veilleux, pour le Comité d’agrandissement de l’école Dominique-Savio. Au fil des ans, l’école attire plus de jeunes et de parents en raison de ses projets éducatifs multidimensionnels. Elle a développé une expertise dans la pédagogie RAI (réponse à l’intervention) laquelle cible les difficultés, stimule et dirige l’élève vers la réussite.

Les élèves peuvent aussi faire de la musique le midi et en fin d’après-midi. Une école privée de musique est installée dans l’école, depuis déjà sept ans, avec possibilité de prêt d’un instrument. «Cette initiative communautaire permet à plusieurs élèves de s’épanouir et de développer leurs talents musicaux en chant, au piano, à la guitare, à la batterie, ukulélé et violon. À la fin de chaque journée, une classe parascolaire d’anglais, à la fois stimulante et efficace, accueille les élèves intéressés», précise Sylvie Veilleux.

À Dominique-Savio, l’équipe école est ouverte à la différence. Elle se veut dynamique, chaleureuse et désireuse de faire progresser les enfants dans le développement de leur plein potentiel.

Ces efforts ont été récompensés par une augmentation du nombre d’élèves inscrits. En septembre 2016, les petits de 4 et de 5 ans ont enfin obtenu le droit de débuter leur parcours scolaire à Stratford, dans la classe de préscolaire nouvellement aménagée. Cette année, 75 élèves sont inscrits et les locaux sont continuellement tous utilisés. Les dîneurs sont divisés en trois groupes différents faute d’espace à la cafétéria. La bibliothèque occupe un espace minuscule. Les costumes du programme de cirque sont entreposés au sous-sol de l’église.

Le projet d’agrandissement permettrait de mieux vivre les arts à l’école. Des nouveaux locaux pourraient recevoir les bibliothèques municipale et scolaire. Les activités intergénérationnelles et communautaires seraient les bienvenues.

Toutefois, plusieurs écueils minent la réussite du projet d’agrandissement. Les normes scolaires ne sont pas faites pour les écoles différentes ni pour les écoles des petites communautés. «Les petites écoles développent des projets innovateurs pour assurer leur survie et le plein potentiel des élèves. Quand elles veulent s’agrandir, les autorités leur opposent des règles toutes faites rigides et basées uniquement sur des données quantitatives. C’est décourageant et rien n’est jamais acquis ! Espérons que cela changera avec le gouvernement de M. Legault», de déclarer la présidente du conseil d’établissement, Caroline Fortier.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage