L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)

Facile comme commentaire!
16/10/2019
1 commentaire (s)

Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Le projet d'hôtel au centre-ville suit son cours.
Hôtel au centre-ville: le projet chemine, assure la mairesse
Claudia Collard  ( 16/10/2019 )

Si, au sein de la population, des doutes persistent quant à la construction d’un hôtel au centre-ville de Lac-Mégantic, la mairesse Julie Morin assure que le projet franchit actuellement les étapes nécessaires à sa réalisation. Il appert toutefois que ce dossier est plus complexe que les autres en raison de son envergure.

«Évidemment, il y a certains processus à compléter dont celui de boucler le montage financier, qui permettra de faire des demandes d’aide financière auprès des différents fonds d’aide à la relance de Lac-Mégantic. C’est à ce niveau que ça prend un peu plus de temps parce que ça implique divers paliers de gouvernement», explique Mme Morin.

La mairesse précise que, contrairement à la construction d’une clinique d’optométrie au centre-ville, dont le financement provient entièrement du privé, le projet d’hôtel nécessite ces confirmations d’aide financière pour voir le jour. «Par exemple, pour le Fonds d’aide à l’économie de Lac-Mégantic, il y a un comité formé d’intervenants locaux, représentant la Ville et les partenaires de développement économique que sont la SADC et la SDEG. Pour tout ce monde, le projet d’hôtel est une priorité», assure-t-elle.

Si, au niveau local, toutes les parties impliquées veulent que l’hôtel devienne une réalité et qu’une forme d’aide financière soit dédiée au projet, celui-ci doit franchir d’autres étapes. «Il faut que ça passe au niveau des ministres, ce qui demande plus de temps. Ce n’est pas juste 10 000$ qui vont être donnés, ce sont des plus gros montants. Donc ça demande plus d’information à fournir et plus de temps d’analyse. Le jour où il va avoir une pelletée de terre et qu’on va pouvoir dire exactement qui sont tous les partenaires financiers, c’est clair qu’on va le faire. Je suis la première à avoir hâte que ça se réalise», transmet Julie Morin.

Pourquoi avoir annoncé le projet le 6 juillet dernier si autant d’éléments ne sont pas bouclés? «C’est une bonne question. Pour la Ville, à partir du moment où on a un entrepreneur qui est sérieux, qui veut venir à Lac-Mégantic, qui nous confirme avoir ses partenaires financiers, qui souhaite aller de l’avant et qui a commencé à investir dans ses architectes pour faire ses plans, ça signifie que le projet va de l’avant. Maintenant, le promoteur doit faire ses devoirs pour recevoir la confirmation des fonds d’aide et il faut l’accompagner là-dedans. Pour nous, c’est un processus régulier.»

Julie Morin admet que si le dossier chemine bien, elle aimerait que le projet avance plus vite. «On essaie de bousculer les choses de notre côté mais en même temps il faut que le promoteur puisse avancer à son rythme. À la Ville, on a vu passer plusieurs projets d’hôtel et on a bien sûr hâte que ça se concrétise. Mais il faut comprendre que pour le promoteur, il s’agit de son premier projet d’hôtel à Lac-Mégantic. Il doit se sentir bien accueilli chez nous. Ce que je souhaite, c’est qu’on puisse franchir les étapes le plus rapidement possible, qu’on s’assure que le projet évolue de façon efficace.»

Le promoteur a jusqu’à maintenant fourni un dépôt correspondant à 30% de la valeur du terrain convoité, laquelle se chiffre à 381 202$. Il en est actuellement à compléter son évaluation des coûts réels de construction, les plans préliminaires ayant reçu l’approbation du Comité consultatif d’urbanisme. La mairesse Julie Morin communique qu’une rencontre devrait avoir lieu prochainement avec le promoteur. «J’ai vraiment hâte de signer ce contrat-là. Je changerais la date de mon mariage si ça tombait le même jour!», termine-t-elle.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage