L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)

Facile comme commentaire!
16/10/2019
1 commentaire (s)

Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Nicole Charrette
Une riche expérience pour Nicole Charette
Claudia Collard  ( 28/10/2019 )

Si elle est déçue du résultat du vote vert, tant dans Mégantic-L’Érable qu’à l’échelle canadienne, Nicole Charrette retire une riche expérience de sa campagne électorale. «J’ai aimé la rencontre avec les gens. C’était pour moi un privilège de pouvoir m’exprimer, de prendre la parole sur des sujets en lesquels je crois. J’ai aussi écouté et appris. Je me suis engagée là-dedans et ça, c’est toujours payant.»

La candidate du Parti vert souhaitait l’élection d’une dizaine de députés le 21 octobre. «Quand même, on est passé de 4% (en 2015) à 8% des votes au pays, ce qui veut dire que tous les candidats verts ont participé à cet effort-là», se réjouit celle qui a récolté 1210 voix, soit 2,6% des suffrages exprimés.
Parmi ses déceptions, le fait d’avoir obtenu moins de votes que le candidat du NPD Mathieu Boisvert (1910 voix), qui n’a mené aucune campagne électorale dans le comté. «C’est insultant!», manifeste Mme Charrette, qui se dit aussi déçue qu’autant de votes (11 997) soient allés à la candidate bloquiste Priscilla Corbeil. «Selon moi, les gens ont choisi de voter pour le Québec et pour le chef du Bloc, Yves-François Blanchet.»

Elle considère par ailleurs que Luc Berthold a fait preuve de combativité tout au long de la campagne. «Je ne l’ai jamais senti au-dessus de ses affaires. Il a mené une lutte correcte. Mais lorsqu’il dit qu’il a fait campagne seul, je tiens à signaler qu’on n’avait pas tous les moyens de le suivre. Je n’avais pas assez de sous pour aller partout. Et moi, serrer des mains pour bien paraître, je trouve que c’est de l’ancienne politique. Je crois davantage aux contacts personnels qu’aux rencontres médiatisées.»

Une autre tentative en politique aux prochaines élections? «Le parti vert, ça correspond à mes valeurs profondes. Ça fait 40 ans que je milite en faveur de l’environnement. La politique rejoint aussi mes goûts d’engagement et d’action. Peut-être que la prochaine fois, je serai la personne derrière le candidat ou la candidate; c’est ce que j’aimerais.»

Nicole Charrette souhaite que la venue de l’écologiste Steven Guilbeault à la Chambre des communes, sous la bannière du Parti libéral, contribue à faire avancer la cause environnementale, un sujet moussé par la majorité des formations politiques au cours de la campagne électorale. «Maintenant, il faut que les actes suivent les paroles», considère-t-elle.

Concluant que si on ne peut encore parler de vague verte aujourd’hui, elle se réjouit pour la suite. «On a quand même eu droit à une petite vague verte. Mais la prochaine, ça va être une déferlante!», prédit Nicole Charrette.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage