L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
19 décembre
Bingo 19 décembre
Lettre à mon ministre de l'Éducation
5/12/2019
0 commentaire (s)

Voie de contournement: une erreur!
2/12/2019
0 commentaire (s)

Plus jamais Mégantic!
27/11/2019
0 commentaire (s)

Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Le nouveau découpeur automatique permet d’optimiser substantiellement la production. Ici, les opérateurs Bruno Gendron et Doris Quirion en compagnie de Julia Gagnon et Philippe Gagnon, respectivement vice-présidente des opérations et directeur d’usine chez Attraction.
Beaucoup d'action chez Attraction!
Claudia Collard  ( 20/11/2019 )

L’entreprise Attraction de Lac-Drolet a le vent dans les voiles. Le plan d’investissement d’un million de dollars vient d’être complété, se traduisant par de nouveaux équipements à la fine pointe, optimisant la productivité tout en réduisant les pertes. À cela s’ajoute l’avènement d’une nouvelle gamme de produits, mise de l’avant avec la contribution de Philippe Gagnon, un nouvel arrivant dans la région qui a joint l’équipe à titre de directeur d’usine.

Embauché en septembre dernier, Philippe a en quelque sorte créé son propre emploi chez Attraction. «Il nous a soumis sa candidature, disant qu’il voulait s’établir dans la région. Toute une candidature, puisqu’il possède 10 ans d’expérience dans l’industrie de la confection. On n’avait pas de poste ouvert comme tel mais comme je souhaitais délaisser le volet opérations d’ici les deux prochaines années, je me suis dit que c’était un beau cadeau que la vie m’envoyait», transmet Julia Gagnon, vice-présidente des opérations chez Attraction.

En fait, il s’agit d’un retour pour celui qui a déjà travaillé dans la région, en plus de posséder une propriété à Marston. Préférant la campagne à la ville, il est déménagé ici en septembre avec son conjoint, qui occupe un emploi à Lac-Mégantic. «Avant je me faisais réveiller par des klaxons et sirènes. Maintenant, il y a des chevreuils dans ma cour. Sur le plan psychologique, c’est le fun. C’est ça qui est la vraie vie. On est très dénaturés en ville», partage Philippe, pour qui la qualité de vie se mesure aussi dans son nouveau lieu de travail. «Les gens sont engagés dans l’entreprise, c’est stimulant. On a vraiment une belle équipe, l’ambiance est familiale. C’est un gros plus pour attirer et garder les employés.»

Parmi les tâches dans lesquelles le nouveau directeur d’usine s’est particulièrement impliqué, la mise en place d’un nouveau système informatique, où l’utilisation de tablettes électroniques permet de réduire progressivement la consommation de papier. «C’est une autre façon de travailler, dans une optique plus verte», transmet Philippe Gagnon, qui a contribué à la formation du personnel, comme c’est le cas pour l’étendeur-découpeur automatique, un équipement à la fine pointe installé depuis à peine un mois. «Je n’avais jamais taillé et étendu de ma vie et en peu de temps j’étais en mesure de faire un travail qui nécessitait auparavant des années de pratique», cite-t-il en exemple. En plus de permettre aisément l’accomplissement de tâches autrefois plus exigeantes physiquement, le nouvel appareil permet de doubler le nombre d’unités produites, un atout précieux dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Le plan d’investissement d’un million$ mené par Attraction comprend aussi l’acquisition d’une nouvelle presse et d’un «lave-cadre» du côté de la sérigraphie, lequel facilite grandement les opérations de nettoyage. Attraction offre aussi une nouvelle gamme de produits, dont une veste en polar et un manteau matelassé, des vêtements de qualité fabriqués directement à l’usine de Lac-Drolet. Et le carnet de commandes est rempli au point que 12 postes sont à pouvoir au sein de l’entreprise qui compte une centaine d’employés. En offrant la formation sur place, la direction d’Attraction souhaite que ce besoin soit rapidement comblé.

Pour Philippe Gagnon, faire face à la pénurie de main-d’œuvre est un défi qu’il est possible de relever. «Il faut mettre de l’avant des stratégies. Il y aura toujours des gens, il faut juste aller les chercher. Aujourd’hui, les jeunes ne veulent plus effectuer le même travail durant trente ans. La nouvelle génération a apporté des changements et il faut s’adapter. Il faut amener de la valorisation à l’emploi, former les employés sur différents postes pour briser la monotonie, être à l’écoute des demandes. Chez Attraction, ce sont des choses qui se font.»

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage