Cliche Ford
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Événements
>  Le Turmel
>  Les Béliers
>  Les Athlétiques
>  Les Mousquetaires
>  Biathlon
>  Judo
>  Patinage artistique
>  Soccer
>  Tennis
>  Golf
>  Athlétisme
>  Hockey
>  Cyclisme
>  Résultats sportifs
>  Archives
Opposer les uns aux autres?
7/4/2017
0 commentaire (s)

L'attente aux urgences : bien dit !
7/4/2017
0 commentaire (s)

Rétablir les faits!
6/4/2017
0 commentaire (s)


  CYCLISME

Archives      


Le Gran Fondo Lac-Mégantic, une invitation de Francis Rancourt (Tour de Beauce), Marie-Georges Bélanger (Parc national du Mont-Mégantic), Jean-Guy Cloutier, maire de Lac-Mégantic, et Denis Bolduc (Événements Sportifs Région Lac-Mégantic).

L’ascension du mont Mégantic, un tout nouveau défi pour le 3e Gran Fondo
  ( 1/9/2016 )

Plus de 300 participants sont attendus pour la troisième édition du Gran Fondo Lac-Mégantic, le dimanche 18 septembre, au départ donné devant le Centre sportif Mégantic. En ajout aux parcours des deux années précédentes, celui de l’ascension du mont Mégantic, le «top défi» pour les cyclosportifs qui oseront la «grimpette» chronométrée d’un dénivelé de 500 mètres à parcourir sur 5 km, de la base de la montagne au sommet.

Le vent dans le toupet, Francis Rancourt du Tour de Beauce et son complice à Lac-Mégantic, Denis Bolduc, le président d’Événements Sportifs Région Lac-Mégantic, ont dévoilé mardi les itinéraires qu’auront à choisir les participants du Gran Fondo.

Trois options leur sont présentées: le Tour du Lac de 57 km, le Tour du Lac et les Vallons (par Woburn, Notre-Dame-des-Bois et Val-Racine) de 90 km et le 110 km incluant la montée au sommet de la montagne.

En date de mardi, les organisateurs comptaient 250 inscriptions, dont presque la moitié voulant conquérir la montagne. Des cyclistes provenant de l’extérieur de la région pour la plupart, un grand nombre du grand Montréal. La clientèle du Gran Fondo contribue à développer le tourisme, partagent les deux organisateurs. «Pour plusieurs d’entre eux, le mont Mégantic sera le défi de leur saison, voire même leur défi à vie !» Seule la montée au sommet sera chronométrée, pas la descente.

Chaque participant sera muni d’une puce de chronométrage pour calculer le temps du parcours choisi. À l’arrivée, quatre classements, un pour chacun des trois parcours et un quatrième pour les grimpeurs du mont Mégantic.

«Les élus et les citoyens de la ville de Lac-Mégantic sont à nouveau ravis d’accueillir les participants de cet événement cycliste, a lancé le maire Jean-Guy Cloutier. La ville de Lac-Mégantic est reconnue pour ses événements sportifs, la tenue de cette activité en est encore la preuve.»

Conquérir le sommet!
Responsable de l’accueil au parc national du Mont-Mégantic, Marie-Georges Bélanger se réjouit de ce premier partenariat avec le Gran Fondo Lac-Mégantic, une activité qui s’inscrit tout à fait bien dans la mission du parc liée à l’activité physique et à la santé. «Nous avons tous les jours des visiteurs qui paient leur accès, enfourchent leur vélo et se dirigent vers le sommet.»

L’ascension du Mont-Mégantic est appelée à devenir une classique pour les cyclosportifs, croient à l’unisson Francis Rancourt et Denis Bolduc. Le détour de 9,7 km à l’aller et au retour vers le chemin du Parc peut accueillir des cyclistes de tous les niveaux. «Quelques cyclistes de chez nous vont le faire», dit Jacques Bilodeau. Si le tour du lac Mégantic par Woburn, Notre-Dame-des-Bois et Val-Racine représente déjà une épreuve de montées et de descentes à travers un chapelet de vallons, même pour les mollets les plus endurcis, l’ascension du mont Mégantic est un peu la cerise sur le sundae.

Ce sera difficile de faire de meilleurs temps que les coureurs de tête, admet Denis Bolduc, mais les participants pourront comparer leur propre temps d’une édition à l’autre. Surtout si dans le peloton de tête se trouve un ancien champion canadien sur route. Et ce sera le cas, avec la venue confirmée de Gordon Fraser, un cycliste canadien qui a connu ses heures de gloire dans les années 90 et qui, à 47 ans, est directeur technique d’une équipe cycliste.

Foi de Denis Bolduc, les cyclosportifs, avec leur moyenne d’âge qui se situe entre 35 et 40 ans, roulent avec autant de détermination que les coureurs professionnels. Mais dans les événements Gran Fondo, pas de véhicules de dépannage en cas d’ennuis techniques. Chaque cycliste doit se débrouiller par ses propres moyens. «Ce sont des gens qui aiment revenir en région pour de plus longs séjours. C’est avec cette clientèle-là qu’on peut développer le tourisme de vélo en région.»

L’ascension du mont Mégantic va faire partie des endroits qui vont se démarquer dans le futur, prévoit Francis Rancourt. La plus haute montagne du Québec à être accessible jusqu’au sommet par une route asphaltée se dresse comme un défi aux cyclistes de tous calibres. Inscriptions sur granfondolacmegantic.com

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Américain au sommet  ( 23/6/2016 )
Américain au sommet  ( 23/6/2016 )
Grand tour du lac Mégantic  ( 14/5/2015 )





 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage