Cliche Ford
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Événements
>  Le Turmel
>  Les Béliers
>  Les Athlétiques
>  Les Mousquetaires
>  Biathlon
>  Judo
>  Patinage artistique
>  Soccer
>  Tennis
>  Golf
>  Athlétisme
>  Hockey
>  Cyclisme
>  Résultats sportifs
>  Archives
Opposer les uns aux autres?
7/4/2017
0 commentaire (s)

L'attente aux urgences : bien dit !
7/4/2017
0 commentaire (s)

Rétablir les faits!
6/4/2017
0 commentaire (s)


  ÉVÉNEMENTS

Archives      


Marie-Pier Gravel a fait de sa passion une discipline dans laquelle elle aspire à se mesurer aux meilleurs. Test important, la fin mai, aux qualifications pour le championnat national.

Marie-Pier Gravel a rendez-vous avec les grands !
Rémi Tremblay  ( 12/4/2017 )

Elle joue aux quilles depuis l’âge de 7 ans, mais sa rencontre avec son ami de cœur, François Couture, qui lui a donné le goût de passer du récréatif à la compétition. Dans sa mire, les épreuves de qualification pour le championnat canadien, les 19, 20, 21, et 22 mai au Salon de quilles Laurentian Lanes, à Montréal.

«J’ai été élevée dans un salon de quilles. C’est ma passion !», partage celle qui a signé sa première partie parfaite à l’âge de 19 ans. Sa seule en carrière. Elle l’avoue : «Ça prend de la chance quand on joue aux quilles.» Mais plus que cela, de la ténacité et de la persévérance !

À 7 ans, elle jouait 127. À 15 ans, elle participait à sa première émission télé, Le Défi Pro-Am à TQS. Sa vie, elle la partage entre le travail chez un cabinet dentaire et le salon de quilles du Centre sportif Mégantic. La plupart des fins de semaine sont elles aussi consacrées à sa passion, sur les routes du Québec.

En attendant les qualifications, Marie-Pier s’entraîne fort. «Si je finis dans les trois premières, je pourrais m’attaquer au championnat du monde, en 2018.» Mais avant, des pratiques intensives, pratiquement à chaque jour, signant en moyenne une vingtaine de parties par semaine. Viser devenir parmi les meilleures quilleuses demande de la discipline. Elle a donc suivi des cours, à Montréal, avec un professeur, de manière à être plus compétitive avec le calibre des joueurs contre qui elle aura à se mesurer sur les allées. Ce qui l’attend est exigeant : 18 parties en trois jours ! La marche est longue pour espérer se qualifier parmi les six meilleures et faire les finales. Surtout que les conditions d’allées sont différentes à ce niveau. Un plancher plus glissant qui ne permet pas l’erreur! «Dans ces conditions-là, il faut compter plus sur les réserves que les abats!»

À Montréal, elle sera probablement l’une des seules à ne pas être commanditée par un sponsor. Sans les grands commanditaires, elle devra donc assumer tous les frais. Inscription et hébergement, environ 1500$ pour les quatre jours. «Je travaille pour ma passion, dit-elle. Et heureusement, j’ai des bons patrons.» À la Clinique dentaire Girard et Laplante, ce n’est pas rare qu’elle doive prendre congé le vendredi, lorsqu’elle prend la route pour un tournoi aux quatre coins du Québec. Avec son compagnon de vie, bien sûr. «Quand on s’est connus, il savait que j’avais du talent ; il l’a poussé au maximum!» À l’époque du coup de foudre, elle avait 194 de moyenne. Depuis son arrivée à Lac-Mégantic, où elle a suivi François, elle se tient à 200-202.

Pour l’encourager financièrement sur le chemin vers les qualifications au national, Marie-Pier tient une activité de financement le 14 mai, au Salon de quilles du CSM. Pour s’inscrire au quillothon, faites le 819 583-0672, poste 1, ou contactez la quilleuse à sex_pistol5@hotmail.com.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :






 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage