L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Événements
>  Le Turmel
>  Les Béliers
>  Les Athlétiques
>  Les Mousquetaires
>  Biathlon
>  Judo
>  Patinage artistique
>  Soccer
>  Tennis
>  Golf
>  Athlétisme
>  Hockey
>  Cyclisme
>  Résultats sportifs
>  Archives
21 novembre
Bingo 21 novembre
Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)

Facile comme commentaire!
16/10/2019
1 commentaire (s)

Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)


  ÉVÉNEMENTS

Archives      


Yves Bellavance, de l’organisation du Grand Tour, Nathalie Harton de la Fondation Desjardins, le prof Étienne Breton et le directeur administratif de la Polyvalente Montignac, Frédéric Laroche.

Première station de réparation de vélos
Rémi Tremblay  ( 30/5/2019 )

Étienne Breton, le prof de l’école branchée et de la forêt comestible, entre autres projets réalisés depuis 11 ans déjà, récidive à quelques semaines de la fin des classes. Il a inauguré, mercredi matin, le 29 mai, dans le stationnement de la Polyvalente Montignac, une première station extérieure de réparation de vélos en région.

«Pour moi, un fan d’environnement et de transport actif, c’est un volet que je désirais exploiter. Après tout, le vélo est un sport simple, qui se pratique partout dans le monde.» Il s’agirait de la quatrième station du même genre en Estrie, après celles de North Hatley, Ayer’s Cliff et Thetford Mines.

Enseignant passionné, Étienne Breton n’a pas eu à faire une grande campagne de sollicitation pour trouver des partenaires financiers à sa nouvelle aventure. La Fondation Desjardins et l’organisation du Grand Tour du lac Mégantic ont embarqué volontiers dans le projet qui consiste à l’installation d’une borne toute équipée, permettant à tout cycliste de procéder lui-même à des réparations, sans assistance.
Dans le choix du produit à acheter, le prof a fait confiance à la technologie québécoise. «80% de la borne est de conception québécoise, l’autre 20% provient d’Allemagne. Nous offrons sur place les outils pour tout ce qui est ajustement de base d’un vélo.»

D’ici la fin du calendrier scolaire, les élèves auront l’opportunité de participer à des ateliers avec le prof, lui-même un grand adepte du vélo, pour apprendre à réparer eux-mêmes leur vélo. D’autres ateliers seront offerts à la rentrée. Sa motivation : «Plus on commence une bonne habitude jeune, plus on la garde longtemps !»

À ses yeux, cela «faisait du sens» d’installer la borne tout juste voisin du Jardin CommunauTerre, une autre de ses bonnes idées, avec sa table de pique-nique.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Bonne foule au Demi-Marathon  ( 11/10/2019 )
Trou d’un coup  ( 27/6/2019 )





 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage