Cliche Ford
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Événements
>  Le Turmel
>  Les Béliers
>  Les Athlétiques
>  Les Mousquetaires
>  Biathlon
>  Judo
>  Patinage artistique
>  Soccer
>  Tennis
>  Golf
>  Athlétisme
>  Hockey
>  Cyclisme
>  Résultats sportifs
>  Archives
Opposer les uns aux autres?
7/4/2017
0 commentaire (s)

L'attente aux urgences : bien dit !
7/4/2017
0 commentaire (s)

Rétablir les faits!
6/4/2017
0 commentaire (s)


  LES BÉLIERS

 Calendriers des Béliers   -   Archives      


Une rencontre avec Charles Vaillancourt, un professionnel, que les joueurs et l’organisation des Béliers n’oublieront pas de si tôt. (Photo Anne-Julie Hallée)

Un professionnel parmi les Béliers
Anne-Julie Hallée  ( 23/2/2017 )

Le vendredi 17 février avait lieu le Gala Reconnaissance des Béliers pour la saison de football 2016. Pour cette occasion, le responsable du programme de football à Montignac, Yannick Thibault, avait invité un joueur professionnel, soit Charles Vaillancourt. Lors de cette grosse soirée de gala, plus de 200 invités (joueurs, entraîneurs, parents et amis) ont participé au souper et à l’animation.

Tout d’abord, un souper lasagne a été servi à la cafétéria. Entre temps, des joueurs des Béliers ont fait connaissance et ont pris des photos avec M. Vaillancourt. Ensuite, l’animation de la soirée s’est dirigée à l’auditorium. L’entraîneur-chef des Béliers a présenté trois vidéos des performances des trois équipes la saison dernière. Ces vidéos d’une quinzaine de minutes chacune ont été très appréciées des spectateurs, qui s’exclamaient après plusieurs jeux.

Le directeur général de la Commission Scolaire des Hauts-Cantons, Martial Gaudreau, s’est lui aussi adressé au public. Ayant été l’enseignant de 5e année de M. Vaillancourt, celui-ci l’a décrit comme un jeune homme doux, persévérant, impliqué et modèle pour les jeunes. Il était très fier de présenter cet homme qu’il a vu grandir à Baldwin Mills, tout près de Coaticook.

Charles Vaillancourt a parlé de ses parcours scolaire et professionnel. Enfant unique, Charles a toujours voulu être entouré d’une famille et avoir des «chums». Le football était le sport parfait pour ce grand gaillard. Il a fait partie de la première édition de football à la Polyvalente La Frontalière de Coaticook à ses trois premières années secondaires. Il a ensuite fréquenté Stanstead College en 4e et 5e secondaires où il a pratiqué le hockey, le rugby et le football. Même s’il réussissait dans les sports, Charles a frappé un mur au niveau scolaire. Étant un collège anglophone, tous les cours devenaient plus difficiles dans la langue de Shakespeare. Il n’a pas lâché et a redoublé d’efforts. Il a aussi participé à quelques camps de football au niveau collégial et après son 5e secondaire, il s’est fait recruter par la grande famille des Cougars de Champlain College à Lennoxville. Pendant ses années de cégep, Charles a joué au football mais s’est blessé au genou et a dû mettre un terme à sa saison. Ce fut extrêmement difficile pour lui de ne pas jouer, en plus de gagner du poids. Déterminé comme jamais, pendant l’été, Charles s’est entraîné et s’alimentait bien. Plusieurs universités canadiennes le voulaient. Avec la réputation du programme de football et de l’encadrement académique de l’Université Laval à Québec, M. Vaillancourt s’est joint au Rouge et Or. Dès sa première année, Charles a joué à toutes les parties pendant ses années universitaires. Il a fait d’énormes efforts au niveau physique ainsi que dans ses études universitaires, complétant des certificats en administration et gestion d’entreprises. L’an passé, les Raiders d’Oakland de la NFL sont venus à Québec pour un camp d’évaluation individuel pour Charles. Puis il s’est fait repêcher en 5e position chez les professionnels. Ce fut le premier choix des Lions de la Colombie-Britannique qui lui ont offert un contrat de deux ans. Malheureusement, la recrue a joué seulement les deux premières parties de la saison, car il a subi une commotion cérébrale. Les étourdissements et les maux de tête lui ont fait ralentir sa cadence. Ce fut une grosse déception pour lui. Pendant les mois qui ont suivi, Charles a pensé, dormi et relaxé. Il s’est dit prêt pour la prochaine saison de football. «Pour être dominant dans ton sport, tu dois être dominant à l’école», a-t-il dit, suggérant aux jeunes joueurs de se découvrir, de se forger une éthique de travail et de persévérer. Que ce soit aux sports, avec la famille et les amis et au travail, on doit foncer et sortir de sa zone de confort.
Après ce discours fort inspirant, Jasmin Brière, conseiller du district de Fatima et pro-maire, a prononcé une courte allocution et a remis des cadeaux à l’invité spécial de la soirée. La directrice-adjointe Line Couture et Caroline Binette, technicienne en loisirs, ont parlé de persévérance scolaire et remercié tous les intervenants permettant au programme de football de connaître du succès.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Les Béliers en séries!  ( 20/10/2016 )
Les Béliers en progression  ( 29/9/2016 )





 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage