L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)

Parce que les Méganticois méritent plus...
3/11/2017
1 commentaire (s)


  PAROLES AUX LECTEURS

Archives   


Au sujet de l'emplacement de la nouvelle caserne ( 9/3/2017 )

Je suis d’accord avec la construction de la nouvelle caserne. Les différents véhicules étalés dans trois endroits différents sont une aberration. Toutefois, je n’approuve pas l’endroit choisi.

Premièrement, dans la «Réponse à plusieurs questions des citoyens» sur le site internet de la Ville, on dit que les pompiers doivent être sur le lieu d’intervention en 10 minutes et j’ai lu ailleurs que les pompiers doivent être rendus à la caserne en 10 minutes pour se rendre ensuite sur le lieu d’intervention: à préciser s’il vous plait!

Deuxièmement, est-ce qu’une compilation des lieux d’intervention a été faite pour les cinq ou dix dernières années? Ceci, afin de connaître si la tendance augmente en intervention dans le parc industriel, dans les périphéries de la ville ou même ailleurs. De plus, quelle est la proportion en pourcentage de ces interventions (Ex. : parc industriel 70%, en périphérie 20%, en ville 10%).

Presque tous les bâtiments, présents ou futurs, dans le quadrilatère formé par la rue Salaberry, Papineau, Québec-Central et le lac sont neufs et moins susceptibles aux incendies. Ainsi, en installant la caserne dans ce secteur, l’on assujettit les habitants, la clientèle, les visiteurs et touristes à subir la course effrénée des pompiers qui se rendent à la caserne suivi de la course pour se rendre sur le lieu d’intervention, qui se fera rarement dans ledit quadrilatère et ainsi ralentir l’arrivée des intervenants par le trafic rencontré.

Je vois déjà l’interdiction de tout rassemblement sportif, festif ou commercial dans ce secteur pour les prochains cinquante, soixante, cent ans… Je vois aussi l’élargissement de la rue Komery, le déplacement de la piste cyclable et autre mobilier urbain, la reconfiguration des intersections près de la caserne donc des coûts supplémentaires et non comptabilisés dans le coût de la caserne.

Les décisions d’aujourd’hui pèseront sur le futur!

Jean Labbé

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     1 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vos commentaires
Sylvain Grégoire (2017-03-10 à 20:15)
Excellent lettre, cependant je pense que M. Labbé manque de un peu d'information sur les pompiers. C'est une norme requise d' intervention 10 pompiers en 10 minutes dans un secteur urbain incluant les déplacements des pompiers vers la caserne. Pour les appels, je peu vous assurer qu'elles sont compilées à chaque année. Je pense même que c'est les accidents de voiture, les fausses alarme et les feux de cheminé qui sont en tête de liste. C'est pour ça que les caserne doivent être le point central d'une municipalité. Es ce le meilleur endroit? Peut être pas! Mais elle ne peut pas être beaucoup plus loin!






 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage