Guignolée
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Non-assistance à personne en danger?
23/11/2017
0 commentaire (s)

Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)


  PAROLES AUX LECTEURS

Archives   


Réveillons-nous! ( 14/9/2017 )

À la suite des derniers détails concernant les modifications réglementaires de l’aide sociale reçus le 12 juillet, je crois qu’il est temps que la population se réveille. Premièrement, savez-vous que l’aide de dernier recours est rarement un choix? Les personnes s’y retrouvent pour toutes sortes de raisons, mais qui choisirait de vivre avec aussi peu que 623$ par mois? Vous savez comme moi qu’avoir un toit sur la tête n’est pas donné et qu’après, sans nourriture, nous ne pouvons pas vivre… Alors, dites-moi sincèrement que reste-t-il après le loyer et la nourriture à payer sur 623$? Personnellement, je suis convaincue que les personnes qui reçoivent de l’aide sociale ont besoin d’aides et non de punitions. Les organismes communautaires comme les banques alimentaires et les organismes de soutien aux personnes en difficulté reçoivent des demandes et demeurent sous financés à ne plus finir et les organismes communautaires sont eux-mêmes sous financés et ça me préoccupe. Il existe une semaine de la dignité des personnes qui sont sur l’aide sociale, mais dites-moi, où est leur dignité dans tout cela? Nous les classons avec préjugés et pourtant, ce sont des citoyens qui participent comme ils peuvent à la société. Par exemple, comme tout citoyen, les assistés sociaux ont le droit de voter et peuvent se renseigner pour faire un choix éclairé, mais leur participation citoyenne ne s'arrête pas là. Certains vont faire du bénévolat, car ils ont des limitations ne leur permettant pas de travailler. D'autres font partie de regroupements collectifs qui aident la population; exemple L'Accorderie du Granit. Plus encore, certains assistés sociaux militent pour des causes qui leur tiennent à coeur, exemple le Comité Tanné(e)s d'être pauvres... Les médias envoient tellement d’images d’assistés sociaux qui «profitent» du système qu’on finit par croire que c’est une généralité et que tous les assistés sociaux sont des fraudeurs alors qu’en réalité, une très faible proportion «abuse» du système. Il serait peut-être temps d’ouvrir les yeux et de réaliser le lavage de cerveau qu’on veut nous faire miroiter. Réveillons-nous! Les personnes recevant de l’aide sociale ne sont pas nécessairement des fraudeurs ou des travailleurs au noir, loin de là. Alors, il faut réagir ensemble pour dénoncer ce projet de loi indigne et basé sur des préjugés néfastes. J'espère que la prochaine fois que vous voyez quelqu'un dans le besoin vous repenserez à cette lettre et vous direz; «je pourrais l'aider» plutôt que «c*** de b.s. qui ne travaillent pas». Honnêtement, peut-on vraiment envier cette personne et son 623$ par mois qui ne permet pas de s'habiller ou de se payer des vacances......?

Sarah Théberge

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :






 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage