L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Une foule de souvenirs
16/11/2018
0 commentaire (s)

Avez-vous signé le Pacte?
15/11/2018
0 commentaire (s)

Youpi! c’est ma semaine
8/11/2018
0 commentaire (s)

Un sombre héritage pour le Canada
26/10/2018
0 commentaire (s)

Lettre ouverte au Premier ministre
25/10/2018
0 commentaire (s)


  PAROLES AUX LECTEURS

Archives   


Voie de contournement: que nous cache-t-on ? ( 30/8/2018 )

Me voici à nouveau, bien que mon intention n’était pas de récidiver concernant le bien-fondé de la voie de contournement ferroviaire. Je ressens le besoin de m’exprimer à nouveau, compte tenu de tout ce qui peut se véhiculer sur le sujet ainsi que sur le contenu des deux dernières assemblées de la MRC.

Tout d’abord, j’aimerais faire un bref retour sur l’assemblée du 11 juillet qui se tenait à Stratford, où l’arrivée de plusieurs personnes expropriées a un peu pris par surprise nos élus. Au moment de l’ordre du jour, où il était question de la voie ferroviaire, plusieurs questions ont été posées, mais aucune réponse n’a été donnée. Madame la préfet nous a invités à assister à l’assemblée publique du 18 juillet, nous disant que nous aurions des réponses.

Le jour venu, à notre arrivée au Centre sportif, on a pu constater la présence de trois policiers, ce qui donnait déjà une bonne idée du ton de la rencontre. Le but de cette assemblée spéciale était d’obtenir l’appui des élus municipaux de la MRC pour l’acceptation de la voie ferrée.

Dès l’ouverture de la rencontre, Madame la préfet a adopté un ton austère et rigide envers le public présent, indiquant que les périodes de questions seraient limitées au strict minimum prévu par le protocole, soit 30 minutes avant même la présentation du projet de résolution et une autre période de 15 minutes suivant la présentation. Une personne a demandé s’il était possible d’inverser, vu que le sujet de la voie apparaissait plus tard sur l’ordre du jour. Elle a reçu un non catégorique.

Suite à la rencontre du 11 juillet, nous étions donc en droit de nous attendre à des réponses, mais aucune ne nous a été donnée. Lorsque Madame la mairesse de Lac-Mégantic a voulu répondre à une personne, Madame la préfet l’a interrompue et lui a interdit de répondre.

Les gens étaient invités à ne poser qu’une seule question à la fois, et si par malheur quelqu’un avait développé un peu sa question pour aider à mieux comprendre, Madame la préfet lui disait sèchement de retourner s’asseoir, et cela à trois ou quatre reprises.

Même qu’à la fin de la deuxième période de questions, il ne restait qu’une seule personne en attente et sans aucune considération, elle s’est fait dire que le temps était écoulé.

Mercredi, le 22 juillet, se tenait une rencontre d’information avec quatre représentants de Transports Canada, à laquelle tous les expropriés avaient été convoqués. Heureusement que l’attitude de ces quatre personnes, une femme et trois hommes, était totalement différente. Ils étaient là pour nous entretenir des étapes à suivre pour l’expropriation, des modalités et des compensations prévues.
Ils ont été très courtois et disponibles à répondre à tous et sont demeurés sur place, jusqu’à près de 22h, alors qu’à l’ordre du jour la levée de l’assemblée indiquait 20h. Ça c’est du service et de la considération.

À cette rencontre, j’ai demandé à savoir si l’enveloppe de 133 millions de dollars prévue n’était pas suffisante qu’adviendrait-il ? La réponse : il y a un montant de 25% en coût excédentaire de prévu, mais que, si cela s’avérait encore plus dispendieux, il faut faire appel aux différents paliers de gouvernements, ce qui peut faire réviser leurs plans!

Actuellement le trajet passe dans un développement domiciliaire de plus de 200 emplacements, dans des érablières, une cabane à sucre. Il est aussi question que le 10e rang, ainsi que le 11e rang deviennent des culs-de-sac. Il faudra démolir une maison plus que centenaire, acquérir 86 hectares de terres agricoles, de plus, côté environnemental, il faudra traverser des milieux humides, une rivière et cinq ruisseaux qui contiennent du poisson. Il y a aussi, et c’est très important, le danger de contamination de la source d’eau potable qui alimente la ville de Lac-Mégantic, ainsi que les puits artésiens tout le long du parcours, dû au dynamitage.

Évaluez tous les coûts de ces expropriations et le chantier de la voie ferrée n’est pas encore commencé. L’enveloppe de 133 millions $ ne suffira pas, c’est certain. À force de faire des recherches, on trouve ! J’ai en ma possession des documents datant de 2014 qui, déjà, proposent ce trajet et laissez-moi vous citer textuellement quelques passages d’un de ces dossiers. Un rapport de Stantec, la firme chargée de faire avancer le projet : à l’article J.A.7- Croisement de route Pie XI (11e rang), défi technique pour emmener le passage à niveau conforme, en ajustant le plateau, les remblais/déblais sont de l’ordre de 5 à 7 mètres pour une vitesse à 80 km/h. Ce qui implique que toutes les entrées de résidences ne se raccordent pas et qu’il y a peut-être aussi des expropriations.

À l’article I.E.3- Acquisition terrain Boulanger : «dénivelé important. Dossier d’acquisition complexe. Augmentation des délais et des coûts due aux négociations. Entamer les négociations rapidement.»
J’en passe plusieurs mais je veux ajouter le .12 ; il est écrit d’être vigilant à la demande d’accès à l’information ; prévenir les fuites, informations confidentielles divulguées, dérapage.

Mardi le 21 août, j’assistais à l’assemblée du conseil de ville de Lac-Mégantic. À l’ordre du jour, il était question de la voie de contournement. Après l’assemblée, quelques personnes touchées par l’expropriation sommes allées parler avec Madame la mairesse qui s’est montrée accueillante. Au cours de la discussion, elle mentionne que nous avons tous à faire des sacrifices, qu’elle-même sacrifiait son parc industriel. C’est certain que ce parc n’est pas à elle, personnellement, mais il est difficile, pour un maire ou une mairesse qui veut reconstruire sa ville et qui invite la population à venir s’établir chez nous, d’accepter que l’administration en place à ce moment ne se soit pas opposée carrément à ce tracé qui date de 2014 et de présenter d’autres solutions qui seraient beaucoup moins dévastatrices. Il y en a et plus qu’une ! Madame Morin n’était pas élue à ce moment, mais dès qu’elle en a pris connaissance, elle aurait dû faire tout en son pouvoir pour faire changer le tracé.

Que se cache-t-il sous cette urgence à faire cette voie plutôt que de prendre le temps de bien étudier les impacts dus à ces expropriations ? Si on pousse un peu la question auprès des maires de la MRC, plusieurs nous ont dit qu’ils étaient contre ce tracé… mais qu’ils ne peuvent plus reculer, qu’ils ont les mains attachées. Que nous cache-t-on ? Il me semble que nous sommes en droit de savoir. Madame Morin est à mon avis une victime elle-même des administrations qui l’ont précédée.

En terminant, j’aimerais vous partager une façon de penser qui devrait faire partie des mœurs de toute personne en autorité. Elle est de Wilma Manhiller : «Dans la société iroquoise, on encourage les leaders à se souvenir des sept générations passées et à se préoccuper des sept générations à venir avant de prendre des décisions qui auront un impact sur la vie des gens.»

Yolande Boulanger

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Une foule de souvenirs  ( 16/11/2018 )
Avez-vous signé le Pacte?  ( 15/11/2018 )
Youpi! c’est ma semaine  ( 8/11/2018 )
Du respect s'il-vous-plaît!  ( 22/10/2018 )
Il est temps d'agir!  ( 9/10/2018 )
Magnola en mémoire  ( 4/10/2018 )






 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage