Recyc-Québec

Retour sur la piscine…

Notre poisson d’avril sur le dossier piscine ne fait plus jaser depuis déjà quelques semaines. Non, le projet n’a pas été relancé simplement parce qu’il a soulevé moult émotions dans la population. Pas de levers de boucliers, mis à part les critiques de quelques lecteurs. Dont celle de Michel Aubin, qui enseigne l’éthique à la polyvalente Montignac.

Avis aux intéressés; après mes vérifications auprès du secrétaire général du Conseil de presse, Guy Amyot, je peux affirmer que l’organisme en question n’a émis aucune règle sur l’art de faire un bon poisson d’avril. Si l’Écho a commis des erreurs au «code du poisson», ledit code semble avoir été forgé de toutes pièces ou, du moins, ne provient pas du Conseil de presse. Par ailleurs, M. Amyot m’a signalé que le fait que certains ne puissent accéder à notre site internet ne constitue pas un motif discriminatoire en vertu de la Charte des droits et libertés. Juste au cas où des doutes subsisteraient... Quant au «débat» auquel M. Aubin dit avoir procédé avec les élèves de sa classe, il a plutôt pris des allures de sortie en règle contre la journaliste qui écrit ces lignes. Bon voilà, il importait pour moi de clarifier le tout.

Cela dit, l’idée d’écrire encore sur le projet piscine résulte d’un curieux hasard. En rédigeant la rubrique Échos d’il y a dix ans, j’ai constaté que notre édition du 9 mai 1999 traitait de la conférence de presse dévoilant les recommandations du consortium de professionnels responsable d’une étude commandée par le CLD sur l’éventuelle création d’un centre multifonctionnel. L’étude avait coûté 25 000$ et évaluait le projet à 9 millions de dollars.

Neuf millions! Pas seulement pour une piscine là! Oh que non! Ça comprenait l’aréna, un gymnase, un local polyvalent transformable en quatre salles, une salle de musculation, une boutique, un casse-croûte, des locaux administratifs… Et l’aménagement à l’extérieur de terrains de soccer et de baseball et d’un parc de skate asphalté avec six rampes métalliques. Je me souviens de la présentation virtuelle du projet et j’entends encore les applaudissements des nombreuses personnes massées pour l’occasion au Motel le Quiet. Une autre époque me direz-vous…

La suite, on la connaît. Aujourd’hui, la seule construction d’une piscine dépasserait allègrement les 9 M$, sans compter les frais de fonctionnement, évalués en 1999 à 584 542$ par an pour l’ensemble du complexe multifonctionnel. Pour connaître les chiffres d’aujourd’hui, je suppose qu’une nouvelle étude devrait être commandée…

La suite, je sais qu’on la connaît mais je veux quand même rappeler que c’est l’envergure du projet qui a fait reculer les élus de plusieurs municipalités, puisque c’est à celles-ci qu’aurait incombé une bonne partie du déficit d’opération, une facture annuelle estimée à 424 000$, toujours en 1999. Dans les semaines qui ont suivi la présentation du projet, on a pu constater que seule la piscine risquait de faire l’objet d’un consensus.

Pourquoi n’a-t-on pas revu le projet pour ne s’en tenir qu’à la piscine comme première phase? Au moins dans le temps, il était clair que l’infrastructure prendrait place sur le terrain de la Commission scolaire, à côté de la polyvalente Montignac. À l’heure où on se parle, le centre-ville de Lac-Mégantic serait maintenant envisagé. Imaginez: le projet n’est même pas annoncé qu’on peut s’attendre à de vives discussions quant à son futur emplacement! On est tellement loin de la coupe aux lèvres…

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  2. Proximité et magie signées Marie Mai
  3. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  4. À nous deux Parkinson!
  5. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  6. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  7. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
Aux portes de l’abdication
Proximité et magie signées Marie Mai
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises