Recyc-Québec

Adieu, monsieur le professeur!

Je vais bientôt quitter une région qui m’a accueilli, il y a plus de trente ans, et je ne pouvais le faire sans prendre le temps de m’adresser aux nombreuses personnes que j’ai rencontrées et très souvent aimées.

J’ai vécu comme éducateur de la polyvalente Montignac trente et une rentrées scolaires. J’y ai rencontré des milliers d’élèves et des dizaines d’éducateurs. Ces nombreuses rencontres m’ont beaucoup apporté. On m’a aidé, supporté, écouté, encouragé, stimulé. J’ai beaucoup reçu et je tiens à remercier tous ceux qui, d’une manière ou de l’autre, ont croisé ma route et particulièrement les élèves. Avec eux et grâce à eux je suis devenu plus humain. Ils ont certes exercé ma patience…. mais ils m’ont aussi permis de m’émerveiller devant leur humanité en devenir, ils ont permis que je développe mon écoute, ma bonté, que je devienne capable d’une affirmation saine et mesurée de mes valeurs. Avec eux, j’ai fait de la musique au sein de l’Harmonie, j’ai fait de l’improvisation dans la ligue d’improvisation, j’ai animé nombre d’activités auxquelles ils ont participé activement, j’ai exercé mon intelligence devant leurs questions et leurs travaux. Grâce à eux et à leur patience, j’ai pu devenir un éducateur, je l’espère, digne de ce nom. MERCI.

Quant aux différentes catégories de personnel de la commission scolaire et plus particulièrement de la polyvalente Montignac, je leur suis redevant du professionnel de l’éducation que je suis devenu. Ils ont été mes maîtres et mes collaborateurs. Je réalise maintenant qu’on ne bâtit jamais seul. Il y a ceux qui ont construit avant nous et ceux qui, par leur travail, construisent à côté et permettent que ce que l’on fait soi-même ait une certaine solidité. À chacun, MERCI.

Au cours de mon séjour dans la région, j’ai aussi été formateur en relations humaines (formateur PRH). Ce travail m’a aussi permis de rencontrer beaucoup de personnes que j’ai aidées du mieux que j’ai pu. Ces personnes m’ont fait confiance et, avec elles, j’ai avancé humainement. Dans le travail fait ensemble, j’ai appris sur moi et sur la personne humaine. J’espère qu’il en a été de même pour elles. À vous aussi, je dis MERCI.

Finalement, j’aimerais m’adresser aux parents qui ont ou auront des enfants au secondaire. Il existe une fausse croyance concernant les adolescents que j’aimerais voir disparaître. C’est la croyance qu’une fois à la polyvalente, votre enfant n’a plus vraiment besoin de l’encadrement de ses parents, qu’il est assez autonome pour gérer lui-même sa vie scolaire. C’est totalement faux. La manière de l’encadrer doit évoluer, cela est évident. Mais il a besoin de vous et de votre intérêt pour ses apprentissages. Vous n’avez plus à lui expliquer les matières scolaires, vous aurez de moins en moins à signer ses travaux et examens, mais cela ne vous dispense pas d’une persévérance à vous tenir informés de ses succès et de ses difficultés. Ne vous contentez pas de l’affirmation rapide (et souvent fausse) qu’il n’a ni devoir, ni étude à faire à la maison. Vous pouvez faire beaucoup pour lui, avec lui. Lui demander ses mots d’anglais, ses verbes de français, lui donner une dictée et profiter de ses progrès (même minimes) pour le féliciter et l’encourager. Vous pouvez également lui refléter qu’il est quelqu’un par les efforts qu’il fait et non par ce qu’il réussit sans effort.

Finalement, en tant qu’éducateur, je rêverais que, dans toute la MRC du Granit, il y ait au sein de chaque foyer familial une pause quotidienne de trente minutes de tout ce qui est écran et appareil de son. Trente minutes sans télé, sans ordinateur, sans Ipod, sans système de son ou de radio. Trente minutes pour lire ….. lire ce qui nous tente cette journée-là: un roman, un journal, une bande dessinée, un magazine, une revue… peu importe! Quelle avancée serait alors rendue possible! Quelle stimulation pour les jeunes ainsi que pour leurs parents! Et si, après, on se parlait de temps à autre de ce qu’on a lu, ce serait encore meilleur…

Si je prends le temps de m’adresser aux gens de la région c’est que j’accompagne mon épouse dans sa région natale, l’ESPAGNE. Arrivée ici il y a cinq années pour partager sa vie avec moi, c’est à mon tour d’aller là-bas pour partager ma vie avec elle. Nous déménageons là-bas dans les prochaines semaines. Et en faisant mes boîtes, en plus des meubles et des photos que j’apporte avec moi, je tenais à vous dire que j’apporte aussi en mon coeur des personnes et des paysages de la région. Il y aura donc un peu d’ici et et un peu de vous en terre de Castille. Heureusement pour ce qui loge au niveau du cœur, il n’y a pas de limite de poids et pas de frais de douanes !

Normand Beaudoin
ex-éducateur à Montignac
ex-formateur PRH

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises