Recyc-Québec

Les électeurs canadiens devraient devoir montrer leur visage pour voter

Un vote par personne est un principe fondamental de la démocratie. C’est la base de notre système de gouvernement. Pour maintenir la confiance du public dans notre démocratie, nous devons faire tout en notre pouvoir pour garantir la crédibilité et l’intégrité de notre processus électoral.
Un enjeu porte atteinte à l’essence même du processus, la possibilité de dissimuler son visage lors du vote. Il y en a eu de nombreux exemples au cours des dernières années. Le gouvernement conservateur croit que cette pratique est fondamentalement inacceptable. Si l’on peut dissimuler son visage, ne pourra-t-on pas ainsi voter à plusieurs reprises?   
En octobre 2007, notre gouvernement a déposé un projet de loi pour exiger des électeurs qu’ils montrent leur visage avant de voter. Une disposition est prévue pour permettre aux femmes se couvrant la tête et le visage pour des raisons culturelles ou religieuses de se dévoiler en privé devant une autre femme. Une exemption semblable est prévue pour des raisons médicales valables. 
Ce projet de loi constitue une mesure simple et directe inspirée du bon sens, qui vise à accroître la transparence du processus électoral. Toutefois, le Parti libéral et le Bloc québécois s’opposent à ce simple changement et ont essayé d’en empêcher l’adoption. Comment le Bloc peut-il prétendre défendre les intérêts du Québec en s’opposant ainsi à un processus démocratique sain qui reflète les valeurs de la nation québécoise?  
La presse a récemment laissé entendre que nous avions abandonné notre projet de loi. C’est faux. À moins que les libéraux et les autres partis de l’opposition cessent de s’y opposer, il ne sera pas adopté. Si les libéraux et les bloquistes écoutaient les Québécois et acceptaient de soutenir le projet de loi exigeant des électeurs qu’ils montrent leur visage, nous pourrions redéposer notre projet de loi.
En attendant, nous procédons à d’autres réformes démocratiques, notamment un projet de loi sur les possibilités de vote accrues et un autre visant à moderniser le Sénat par l’imposition de limites aux mandats des sénateurs et l’obligation de mener des consultations.

Christian Paradis
Ministre conservateur des Travaux publics et des Services gouvernementaux et Lieutenant politique de Stephen Harper au Québec et député de Mégantic-L’Érable

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  2. Proximité et magie signées Marie Mai
  3. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  4. À nous deux Parkinson!
  5. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  6. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  7. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
Aux portes de l’abdication
Proximité et magie signées Marie Mai
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises