Recyc-Québec

Marcher pour l’arthrite: en piste tout le monde!

Marcher pour l’arthrite:  en piste tout le monde! - Rémi Tremblay : Actualités

Dans l’ordre, Pierre Latulippe, directeur général du CSSSG, Rita Lizotte-Gouin, directrice régionale de la Société de l’arthrite, Hélène Blais, son père Jean et Gilles Leblanc.

La Société de l’arthrite- section Lac-Mégantic invite la population de la MRC du Granit à chausser des espadrilles et à envahir en masse la piste d’athlétisme de la polyvalente Montignac, le dimanche 27 septembre, pour La Marche des Héros, une première en Estrie et en Montérégie. L’objectif de 150 marcheurs, pour 6000$ de dons, est dans la mire du président d’honneur de l’événement, Pierre Latulippe.

«J’ai très souvent rencontré, dans ma carrière en milieu hospitalier, des personnes âgées atteintes de la maladie (l’arthrite). Leur corps déformé et leur vie hypothéquée. Mon épouse Chantal est aussi atteinte d’arthrite rhumatoïde. Il ne faut pas hésiter à marcher avec nous, pour les encourager et faire avancer la recherche.» Par la force des choses, le directeur général du Centre de santé et de services sociaux du Granit côtoie chaque jour la maladie de l’arthrite, sous l’une ou l’autre de sa centaine de formes différentes. L’une des principales maladies chroniques, qui atteint même les enfants.

Il n’a donc pas hésité un seul instant quand la section locale de la Société de l’arthrite l’a approché pour l’activité bénéfice du 27 septembre.

En conférence de presse, mardi, Pierre Latulippe a lancé l’appel aux gens de la région pour qu’ils se procurent un formulaire d’inscription, disponible entre autres dans les caisses populaires et les pharmacies de la région, au coût de 40$ par personne, ou plus selon la générosité des commanditaires que chaque marcheur aura approché pour le soutenir sur le parcours de 5 km ou de 10 km, au choix. Les inscriptions peuvent aussi se faire sur place, à compter de 12h30, alors que le départ se fera à 13h30.

L’exercice, un avantage direct!
En appliquant les statistiques nationales au territoire de la MRC du Granit, on peut estimer à environ 3 800 le nombre de personnes susceptibles d’être atteintes par la maladie, sur une population totale d’environ 23 000 personnes.

En plus d’organiser des campagnes de financement au profit des équipes de chercheurs universitaires qui se vouent à la découverte de remèdes définitifs -160 245$ ont été versés à l’Université de Sherbrooke en 2008/2009- l’organisme propose différents programmes pour encourager les personnes atteintes à améliorer leur mieux-être au quotidien.

«On pourrait croire que la douleur arthritique est l’excuse parfaite pour ne pas faire de l’exercice, mais en fait c’est tout le contraire», affirme la directrice régionale de la Société de l’arthrite pour l’Estrie et la Montérégie, Rita Lizotte-Gouin. «L’exercice aide à garder les articulations en santé. On invite d’ailleurs nos gens à se procurer le guide Activité physique et arthrite. Il est gratuit. Il suffit de nous téléphoner au 819-562-5551 et on vous enverra un exemplaire par la poste.»

Témoignages
Tout probable qu’à la Marche des Héros du 27 septembre, à Montignac, les marcheurs pourront prendre des nouvelles d’Hélène Blais, aujourd’hui âgée de 16 ans, et qui souffre d’arthrite juvénile depuis l’âge de 7 ans. «Au primaire, j’allais à l’école l’avant-midi et je rentrais chez moi pour me coucher tout l’après-midi. Aujourd’hui, en Secondaire 5, j’ai encore des médicaments à prendre, mais je suis capable de tout faire ce que je veux. Je veux accomplir mes rêves comme je les ai rêvés quand j’étais petite.»

En voyage humanitaire en Équateur, l’an dernier, la jeune fille, très impliquée dans la vie étudiante, est arrivée la première au haut d’une montagne que son groupe avait à escalader. Ses parents, Jean Blais et Christine Miller, lui servent de source d’inspiration.

Retraité de l’enseignement depuis quatre ans, Gilles Leblanc, 62 ans, n’est pas homme à se lamenter malgré le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde qui lui a été révélé il y a déjà 10 ans. Et comme il a été opéré pour le cœur, il doit composer avec des médicaments qui ne sont pas une menace pour sa propre sécurité. L’activité physique, il connaît ça! «J’ai mon abonnement au gym, à raison de deux ou trois séances par semaine. Récemment, j’étais très fier d’avoir réussi à gravir le Morne (Lac-Drolet). Sans l’exercice, jamais j’aurais pu réussir!» Gilles Leblanc a intégré un projet de recherche du CHUS, à Fleurimont. «On sait jamais, à travers toutes ces recherches cliniques, peut-être qu’il va en sortir des choses qui nous seront bénéfiques à tous!» L’arrivée des médicaments biologiques, ces dernières années, a ravivé l’espoir chez les personnes atteintes de la maladie.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  2. Proximité et magie signées Marie Mai
  3. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  4. À nous deux Parkinson!
  5. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  6. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  7. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
Aux portes de l’abdication
Proximité et magie signées Marie Mai
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises