Recyc-Québec

Le Dalaï Lama ...

Le Dalaï Lama, un apôtre de la santé mentale

La directrice de l’Ensoleillée, Linda Gendreau, a eu une fabuleuse idée en m’invitant à prendre part au voyage organisé pour assister à la conférence que donnait le Dalaï Lama, au Centre Bell le 3 octobre. Elle trouvait important que son message sur la compassion soit transmis aux gens d’ici. Parce que dans l’adversité, la santé mentale en prend souvent un coup, suscitant chez plusieurs un plus grand besoin de spiritualité dans leur existence.

L’idée d’un voyage de groupe poursuivait aussi un but collectif, la situation économique peu reluisante pouvant elle aussi susciter le besoin de se tourner vers de nouvelles valeurs. Les adages tels l’argent ne fait pas le bonheur et la vraie beauté est intérieure n’auront jamais tant eu la cote. Même s’il ne devait s’agir que d’une mode, elle vaut la peine qu’on s’y arrête.

Le fait que le Centre Bell réunisse plus de 14 000 personnes venues voir et entendre le Dalaï Lama à guichets fermés ne peut n’être que le fruit d’une simple curiosité. Et même si c’était le cas, le principal intéressé a lui-même signifié, dès son arrivée sur scène, que c’était là une excellente raison.

Il n’a rien d’un preacher le Dalaï Lama. Nul besoin de sparages ou de gestes exubérants pour se faire entendre. La simplicité fait homme. Sorties de sa bouche, les valeurs de compassion et d’altruisme prennent tout leur sens. Lorsqu’il signifie qu’il faut que celles-ci se supplantent à la haine et l’égocentrisme pour que le bonheur soit possible, on le croit. Je le crois.

Je crois aussi que cette quête du bonheur et le travail de toute une vie. Pour le Dalaï Lama, être heureux constitue le but de toute vie. J’en tire donc la conclusion qu’on ne cultive jamais en vain nos valeurs spirituelles et que le besoin de procurer et recevoir de la chaleur humaine est vital. Que l’isolement, le repli sur soi et l’apitoiement ne peuvent procurer le bonheur. Dit de même, c’est d’une telle évidence… Et pourtant…

N’est pas ça qu’on veut tous, être heureux? Au-delà de la compréhension de nos carences du point de vue psychologique, notre quête est celle du bonheur. J’ai compris du message du Dalaï Lama que s’ouvrir aux autres, avoir pour eux une compassion réelle empreinte de respect, c’est aussi s’affranchir de sa propre souffrance. C’est bon pour le moral… et la santé mentale.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises