Recyc-Québec

Le Centre d’études collégiales tourné vers les étoiles…

Le Centre d’études collégiales tourné vers les étoiles… - Rémi Tremblay : Actualités

devant l’ASTROLab, son directeur, Pierre Goulet, Jean Hamel, responsable du CECLM, Rachel Aubé, directrice des études au Cégep Beauce-Appalaches, Michel Louis Beauchamp, directeur général du Cégep et René Doyon, directeur de l’Observatoire du Mont-Mégant

Le Centre d’études collégiales tourné vers les étoiles…
Un programme unique en astrophysique

Misant sur la curiosité des jeunes envers les mystères de l’espace, le Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic décolle des programmes traditionnels et s’envole vers une toute nouvelle option qu’il sera le seul à offrir au Québec, à compter de l’automne 2010 : un diplôme d’études collégiales (DEC) en Sciences de la nature avec spécialisation en astrophysique. L’initiateur de l’aventure, Jean Hamel : «Des partenariats avec l’ASTROLab du parc national du Mont-Mégantic et l’Observatoire du Mont-Mégantic permettront aux futurs étudiants d’avoir accès à des équipements de pointe et de travailler avec des chercheurs de haut niveau.»

L’annonce en a été faite lundi, dans les locaux de l’ASTROLab, à Notre-Dame-des-Bois, en présence, entre autres, du directeur de l’Observatoire du Mont-Mégantic, René Doyon, et du directeur général du Cégep Beauce-Appalaches, Michel Louis Beauchamp.

Le nouveau programme offert par le CECLM sera une extension de la vocation d’éducation au parc national du Mont-Mégantic. «Une de nos missions est de sensibiliser la population, spécialement les jeunes, à la culture scientifique et technique dans les domaines de l’astronomie, de l’astrophysique, la cosmologie et l’aérospatial», d’expliquer le directeur du parc, Pierre Goulet.

C’est durant la deuxième année du programme que les étudiants suivront leurs cours de spécialisation Astrophysique du système solaire et Physique stellaire et galactique, des noms plutôt évocateurs pour une génération éduquée sur Internet et par les jeux vidéo futuristes.

Les étudiants auront accès à des banques d’images, assisteront à des projections multimédias et pourront même réaliser quelques observations à l’aide du télescope de l’observatoire populaire. «Et ils auront aussi le privilège de collaborer avec des étudiants aux cycles supérieurs de l’Université de Montréal travaillant sur des projets de recherche», de préciser le directeur de l’Observatoiore, René Doyon
Le vulgarisateur scientifique Sébastien Giguère envie les étudiants du programme collégial dans leur future relation avec les chercheurs. «La première fois que je suis venu ici (à l’Observatoire du Mont-Mégantic), j’avais 11, 12 ans. Je trippais tellement, mais en même temps j’étais gêné, j’avais peur de poser des questions.» C’est dire, selon lui, à quel point l’appel des étoiles est fort, même depuis les débuts de l’humanité.

«Les étudiants du nouveau programme partiront avec une longueur d’avance dans leurs éventuelles études universitaires, a tenu à préciser Michel Louis Beauchamp. Leur diplôme d’études collégiales leur ouvrira les portes de toutes les disciplines scientifiques, sauf quelques unes du domaine de la santé.»

«Ça va nous faire une filière intéressante pour les emplois d’été», convient Pierre Goulet. Quant à René Doyon: «L’idée est emballante. L’Observatoire n’est pas qu’un télescope; il se distingue aussi par sa palette d’instruments technologiques qui y ont été développés, un programme d’instrumentation très sophistiqué dont nous sommes fiers. J’aime croire que ça peut aller plus large qu’amener des étudiants.»

Jean Hamel en a eu l’idée de cette association, alors qu’il n’en était qu’à ses premiers mois à la direction du Centre d’études collégiales. «Pour le passionné d’astrophysique qui souhaite observer de lointaines galaxies, Lac-Mégantic sera toujours juste à côté. Je voulais que nos étudiants apprennent à lire le ciel et à l’interpréter.»

Le nouveau programme démarrera en août 2010, mais les étudiants qui désirent s’y inscrire peuvent le faire via le site Internet du Service régional d’admission au collégial de Québec au www.sraq.qc.ca/. Le premier tour d’inscription prendra fin le 28 février 2010.

Entre-temps, une campagne d’information sera lancée dans l’ensemble du réseau des écoles secondaires du Québec et sans doute aussi auprès des clubs d’astronomie.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises