Recyc-Québec

Un compétiteur «fantôme» cherche à nuire à son entreprise

Un compétiteur «fantôme»  cherche à nuire à son entreprise - Rémi Tremblay : Actualités

Alexandre Moffatt est convaincu d’avoir fait l’objet d’un canular, visant à nuire à lui et à son commerce.

Depuis dix ans qu’il opère son commerce de distribution d’eau sur le territoire de Lac-Mégantic et de la MRC du Granit, jamais Alexandre Moffatt n’avait vécu pareille situation. Un concurrent «fantôme» sensé ouvrir un bureau à Lac-Mégantic, avec des prix au détail hautement concurrentiels, des offres d’emplois alléchantes, l’association à des noms de compagnies respectables, présents sur la Toile, bref, à force de se renseigner, le propriétaire de Distribution Alexandre Moffatt est aujourd’hui convaincu d’avoir fait l’objet d’un canular, visant à nuire à lui et à son commerce.

Tout a débuté en janvier, lorsqu’un concurrent, sans doute fictif, s’est manifesté. Sur une période de trois semaines, un individu se faisant appeler Pierre Roberge et s’identifiant comme le directeur des ventes de la compagnie de distribution Estrie Eau a placé trois petites annonces dans l’Écho. Dans la première, en date du 8 janvier, le présumé directeur disait rechercher un chauffeur/livreur, avec un salaire offert de 15$ à 18$ l’heure, une secrétaire-comptable au salaire variant entre 12$ et 15$, ainsi qu’un vendeur pouvant gagner jusqu’à 800$ par semaine.

Pour le développement de la clientèle sur le territoire de Mégantic, il faisait miroiter des prix très compétitifs, «à 35% de moins que nos concurrents», mentionnait l’annonce. Les candidats devaient communiquer avec l’annonceur par courriel à estrieeau@live.ca. Déjà, à la deuxième semaine, l’entreprise faisait mention d’une offre de lancement dans le publisac avec un coupon d’une bouteille d’eau gratuite. On y annonçait aussi l’ouverture prochaine d’un bureau à Lac-Mégantic.
Dans la dernière annonce en date de l’édition du 22 janvier, le directeur des ventes indiquait même une adresse du futur bureau, rue Laval.

«Il a fait croire à certaines personnes qu’il avait déjà 50% de ma clientèle. Tout est faux. Si un concurrent voulait s’établir sur mon territoire, je devrais vivre avec la compétition, mais, dans ce cas-ci, tout sent le canular du début à la fin.» Alexandre Moffatt a bien quelques soupçons sur des individus qui pourraient être reliés à cette concurrence agressive, mais pour l’instant, il continue de mener son enquête, seul, confiant de pouvoir un jour mettre des noms sur les gens derrière cette nébuleuse histoire, qui semble montée de toutes pièces par un individu assez débrouillard avec l’informatique pour effacer toutes traces derrière lui. Le compte de l’adresse e-mail estrieeau@live.ca est difficilement retraçable, le nom de la compagnie qu’il dit opérer ne se trouve pas dans le registre des entreprises, comme l’a constaté elle-même la propriétaire d’une compagnie de distribution d’eau de Pierrefonds, Eaurelle, dont le nom a été utilisé dans un échange de courriels avec un candidat qui avait soumis son curriculum vitae. La propriétaire a transmis l’information à la police, estimant que le dénommé Pierre Roberge utilisait malhonnêtement la crédibilité de compagnies existantes.

Chez Amaro Inc., une autre importante compagnie de distribution d’eau, là aussi on confirme n’avoir jamais eu le Pierre Roberge en question à son emploi «ou à l’emploi de l’un de nos agents ou distributeurs», soutient son directeur des ventes José Cillis. Amaro compte plus d’une centaine de distributeurs ou agents, tant au Québec qu’en Ontario.

Chez Aquabeauce, de Saint-Victor, dont les produits sont distribués en région par Distribution Alex Moffatt, l’un des propriétaires, Christian Roy, s’est dit au courant des problèmes vécus par M. Moffatt. «Je lui ai dit que, de toute évidence, c’était quelqu’un qui lui en voulait personnellement et qu’il devrait passer à autre chose. La situation l’affecte beaucoup», a-t-il confié à L’Écho.

Il reconnaît que depuis trois semaines, un nouveau distributeur des produits Aquabeauce s’est ajouté dans le marché de Sherbrooke, mais qu’il s’agirait d’Aqua Estrie et non pas Estrie Eau. L’arrivée d’un nouveau joueur dans le secteur de la distribution d’eau embouteillée à Sherbrooke et les efforts menés par le soit-disant Pierre Roberge d’Estrie Eau pour percer le marché de Mégantic sèment la confusion.

Alexandre Moffatt juge toute l’affaire assez troublante. «Ce qui est inquiétant pour plusieurs personnes qui ont répondu à l’offre d’emploi d’Estrie Eau, c’est de savoir que quelqu’un, quelque part, dispose maintenant de leur curriculum vitae et des renseignements qui lui ont été envoyés», ajoute M. Moffatt. Certains échanges de courriels lui ont été transmis et il souhaiterait maintenant que les personnes qui ont ainsi été trompées par l’annonce d’offre d’emploi communiquent avec lui. Son nom à lui est dans le bottin, au 819 583-1704.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises