Recyc-Québec

Parc éolien à Saint-Robert-Bellarmin

Parc éolien à Saint-Robert-Bellarmin - Rémi Tremblay : Actualités

Dans le meilleur des scénarios, les pales de 40 éoliennes à construire derrière Saint-Robert-Bellarmin commenceraient à produire de l’électricité dès juillet 2012.

Le CLD mobilise entrepreneurs et fournisseurs de services

En 2011-2012, le cœur économique de la région du Granit pourrait battre au rythme du chantier de construction du parc éolien de Saint-Robert-Bellarmin et pomper une grande partie des 25 millions de dollars de retombées dans le milieu si, et seulement si, les entrepreneurs et les fournisseurs de services locaux réussissent à se creuser une niche dans toute la gamme des services à livrer autour du projet de la compagnie Saint-Laurent Énergies. Pour l’équipe du CLD de la MRC du Granit, la mission reçue du conseil des maires est tout à fait claire: prendre toutes les mesures possibles pour maximiser les impacts et favoriser son monde, à l’ouest des limites de la Beauce!

Même si les autorisations finales du projet d’un parc de 40 éoliennes d’une capacité de 80 mégawatts d’électricité n’ont pas encore été données, ici, en région, les entrepreneurs ont intérêt à se préparer et à faire leurs devoirs. Une fois les appels d’offres lancés, possiblement l’automne prochain, pour un début de chantier au printemps 2011, tout risque de se dérouler à vitesse grand V jusqu’à la production d’électricité, en juillet 2012.

Première étape, l’assemblée d’information que tiendra le CLD à l’intention des fournisseurs locaux, le jeudi 29 avril, à 16h00, au Club de golf du lac Mégantic. «On veut être la courroie de transmission au niveau des contracteurs et des entreprises de services. Un premier outil à créer de toutes pièces, un répertoire des entrepreneurs de la région», insiste Michèle Tardif, la directrice générale du CLD.

Le défi est de taille pour la région, mais aussi pour l’organisme. Il faudra éveiller l’intérêt des fournisseurs de produits, comme le béton, le gravier, les équipements électriques et les matériaux divers, mais également les professionnels et entreprises de services, tels arpenteurs, notaires, travailleurs en forêt pour le déboisement, la construction des chemins d’accès, l’excavation, le transport routier, des monteurs de lignes, pourvoir au logement, à la restauration et même au divertissement des travailleurs.

Les gens intéressés à la rencontre du 29 avril devront s’inscrire au préalable en contactant Nicole Charland au 819 583-4411, poste 221. Les participants auront accès à des informations sur les diverses étapes de construction du projet de Saint-Laurent Énergies, l’échéancier des travaux et la liste des produits et services rattachés au chantier, où s’activeront de 150 à 200 travailleurs en période de pointe.

«Saint-Laurent Énergies veut favoriser la région en autant que leur offre (les entrepreneurs) soit compétitive», a souligné le commissaire aux ressources naturelles, André Piette.

Avec l’aide de la SADC et de la Chambre de Commerce, le CLD entend préparer un répertoire des entreprises de chantier sous la forme d’un fichier électronique destiné à la firme qui héritera du contrat du parc éolien. «Ce répertoire présentera les entreprises locales selon leur champ d’activité. Il fournira une description des caractéristiques de chaque entreprise», explique Michèle Tardif. Selon elle, le projet sur lequel mise la région se trouve sur un bon air d’aller. «Le rôle du CLD en est un de facilitateur; il faut être proactif!»

Quant au maire de Saint-Robert-Bellarmin, Jeannot Lachance, il suit le dossier de près. Quel impact aura le chantier sur sa municipalité? «Les choses vont se préciser en temps et lieux», se contente-t-il d’affirmer pour l’instant, ajoutant qu’il y aura «probablement de belles opportunités qui pourront se développer» sur son territoire.

Bonne nouvelle pour les gens d’affaires du Granit, c’est l’ancien maire de Saint-Ludger, Félix Destrijker, que Saint-Laurent Énergies a engagé comme responsable des relations avec le milieu. «L’étude d’impact sur l’environnement a été déposée à la mi-février. Quand le BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement) va la rendre publique, les personnes ou les groupes intéressés auront 45 jours pour intervenir.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises