Chapelle du rang 1

Le décompte a commencé

Il ne reste plus que 336 jours avant l’échéance du 31 mars 2011 fixée pour l’admissibilité des travaux de construction du Centre sportif Mégantic aux subventions plus que généreuses engagées par les deux gouvernements supérieurs pour un financement à hauteur de 80% de la facture. Pas un an, tout juste onze mois!

Le consortium formé de Genivar, Pomerleau et l’architecte Richard Moreau a toute une commande sur les bras. Et le Ville de Lac-Mégantic relève l’un des plus grands défis de ses 125 ans d’histoire.

Un retour en arrière est impossible et il ne reste plus qu’à espérer que le chantier ne rencontre pas trop d’obstacles en chemin pour éviter tout retard au calendrier.

Contre vents et marées et malgré le retrait des négociations amorcé par les municipalités de Nantes, Frontenac et Marston, la Ville de Lac-Mégantic a choisi de mener son projet à bon port. Il est vrai qu’avec Québec et Ottawa à leurs côtés, les élus méganticois ont des alliés de taille, dans le contexte économique actuel. Il sera bien temps de ramener les municipalités voisines à la table avant l’automne pour renouer le dialogue.

Les maires Martin, Isabel et Cloutier ne décolèrent pas. Mais qu’en pensent leurs citoyens? Encore aucune assemblée publique ne s’est tenue sur le projet et on le comprend, puisque les élus des trois municipalités voisines insistent pour dire que les seules informations qu’ils ont obtenues sont celles qu’ils ont pu lire dans l’Écho! Et ça, le maire Jean-Denis Cloutier l’a dit et redit à quelques reprises, ces derniers mois. Mais bon, ça n’empêchait pas les maires de sonder l’âme de leur population. Ils auraient peut-être été surpris de voir qu’au-delà des voix tonitruantes qui alimentent les préjugés anti-Lac-Mégantic, il s’en trouve d’autres, plus posées, qui préféreraient un règlement à l’amiable plutôt que d’avoir à payer deux ou trois fois le prix pour utiliser les plateaux du futur centre sportif.

Plus le temps passe, plus la résistance des élus environnants sera perçue comme un bras d’honneur à la population méganticoise. «Ils veulent profiter de tout sans payer? No way!» Des déchirements qui ne sont pas sans rappeler le bon vieil esprit de clocher d’antan. Même si les clochers sont tombés, les fantômes sont restés hauts perchés.

La Ville de Lac-Mégantic a-t-elle vu trop gros avec son projet de 30 millions $? Certains disent que oui, mais ici non plus, la population n’a pas été consultée sur l’ampleur du projet. Mais le décompte a commencé, alors il faudra s’y faire. Et en profiter pleinement quand l’aréna, la piscine, la salle de quilles et le gymnase seront enfin ouverts.

D’ici là, les autorités municipales seront bien avisées de former un comité de gestion qui sera composé des meilleurs éléments susceptibles d’administrer avec rigueur les deniers publics. Une grosse commande, là aussi.

D’où l’importance pour Marston, Nantes et Frontenac de revenir à la table pour qu’elles apportent leur contribution, pas seulement en terme d’argent mais aussi en compétences humaines.

Sabotage du processus?
Dans un tout autre dossier qui relève des ententes intermunicipales, celui du déménagement de la bibliothèque municipale, ça sent l’eau dans le gaz! Le projet n’avance pas. Le centre sportif avait la priorité sur l’agenda et on peut le comprendre. Mais les municipalités voisines liées à l’entente n’ont pas l’air pressées d’en arriver à une entente heureuse! Il y a tout de même une ligne à ne pas franchir entre le fait de négocier à reculons, le couteau entre les dents, et celui de vouloir saborder le processus en se faisant représenter à la table par un ancien résidant de Lac-Mégantic qui ne cache pas son jeu. «L’aréna ou centre sportif c’est pour les jeunes en premier. Et les jeunes sont à l’école en haut. Un coup parti, joindre la bibliothèque au lieu de refaire le bâtiment non conforme de la Canadelle! (…) Après tout, la ville va sûrement tomber en tutelle bientôt. Pauvres gens de Mégantic…» C’est ce que le représentant bientôt officiel de la municipalité de Nantes, Sylvain Gilbert, écrivait récemment sur le site de l’Écho.

J’ai eu un flash! Vous vous souvenez du film Sissy l’impératrice? Quand l’empereur se rend en Italie retrouver sa bien-aimée et qu’ils vont à une soirée à la Scala de Milan, affronter l’hostilité des nobles Italiens. Barons, princesses et autres gens de la haute classe délèguent leurs valets et cuisinières, espérant faire affront au couple impérial. Mais la situation se retourne contre eux.

Vous aimez ça, vous, gens de Nantes, être aussi bien représentés au sein d’un comité qui doit travailler au projet de relocalisation de la bibliothèque? C’est drôle, mais moi, ça me gênerait!

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises