Recyc-Québec

Faudra-t-il un petit miracle?

Détruisez ce temple et, en trois jours, je le relèverai… Non, ce n’est pas Marcel Aubut qui a tenu ces propos à la mort des Nordiques, mais un certain Jésus, bien des siècles avant la naissance de la FTQ Construction. Il aimait parler en paraboles, ce fils de charpentier. Ici, comme dans la plupart des paroisses, il a fallu un bon trois ans pour ériger les églises au-dessus de leur soubassement, autant à Sainte-Agnès qu’à Notre-Dame-de-Fatima. Des années de mobilisation des paroissiens qui ont entendu carillonner leurs cloches pour la première fois avec énormément de fierté et d’émotion. Prenez le temps de lire l’historique des paroisses de la région et dites-vous que ces bâtisses, certaines plus prestigieuses que d’autres, ont réalisé un petit miracle en unissant leurs populations autour d’un projet commun. Le sens du sacré, ils l’avaient ces bâtisseurs d’églises!

On peut donc facilement comprendre le déchirement qui habite les fidèles catholiques en ces heures de réflexion quant à l’avenir des églises de Lac-Mégantic et au choix difficile qui devra être pris par les marguilliers des deux paroisses, à savoir laquelle des deux demeurera l’unique lieu de culte. Pas étonnant qu’ils aient opté pour la formation d’un conseil des sages d’une quarantaine de personnes des deux communautés pour les aider à faire la meilleure lecture qui soit de l’avenir des deux temples.

J’ai souvenir d’une époque pas si lointaine où l’idée même d’une fusion des deux caisses, Sainte-Agnès (devenue Région-Ouest-de-Mégantic) et Notre-Dame-de-Fatima (devenue des Haut-Cantons), frisait l’hérésie. Vous vous en souvenez, vous aussi. Un mariage entre la grosse et la petite qui ne s’est jamais concrétisé, faute d’amour. La raison ne suffisait pas. Pas plus que l’argent! Les deux créatures de la grande famille Desjardins partagent pourtant les mêmes valeurs coopératives, mais elles ont été fondées par des hommes et des femmes qui avaient un sentiment d’appartenance à deux sociétés bien distinctes vivant à peu près de chaque côté de la rivière Chaudière. La suite, vous la connaissez, les deux entités ont continué de faire chambre à part et de se comporter tout bonnement en bons voisins.

Les deux paroisses, dans la grande famille de Dieu, tiennent aussi à leur clocher, ce qui complique davantage les choses pour les marguilliers qui héritent d’une mission délicate, prononcer un jugement à la Salomon. D’un côté la grosse église qui aura besoin de grosses rénovations, mais qui n’a pas beaucoup d’argent, et de l’autre, la petite, qui se tire très bien d’affaire, avec un bas de laine bien garni à ce que l’on dit, même si elle est trois fois et demi moins populeuse.

Après Marston et Nantes, on voyait venir le moment où Lac-Mégantic, la seule municipalité avec deux clochers sur son territoire, serait à son tour confrontée au même exercice de rationalisation qui ne tient aucunement compte du travail et de l’énergie que d’autres générations ont fournis pour réaliser ces demeures. Ici, on parle argent, budget, dépenses à venir et fréquentation des lieux de culte. Des églises qui sont loin d’avoir été conçues pour des fins autres que celles de la pratique de la religion.

Remarquez que l’ancienne église de Marston, sans être un joyau d’architecture, a donné lieu à une vocation qui l’honore, le théâtre et la culture en général. Tant mieux si les idées qui vont surgir de l’exercice de réflexion permettent de trouver une solution tout aussi avantageuse et ainsi éviter le pire pour l’une des deux églises de Lac-Mégantic.

Mais, quelque chose me dit que le miracle attendu est déjà en préparation et que dans pas longtemps, les nouvelles seront pas mal plus encourageantes.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises