Recyc-Québec

«Gardez la cadence, madame la mairesse!»

«Gardez la cadence, madame la mairesse!» - Rémi Tremblay : Actualités

Le gestionnaire de projet Pomerleau a mis les bouchées doubles sur le chantier du Centre sportif Mégantic. L’hôtel de ville a confirmé que la voie d’accès aux installations, par la rue Québec Central, allait être aménagée et asphaltée cet automne, avant les premières neiges.

Sans fermer la porte à la possibilité que son gouvernement accepte de prolonger au-delà du 31 mars 2011 le délai fixé pour le financement de sa quote-part des coûts de construction du futur Centre sportif Mégantic, le ministre fédéral des Ressources naturelles et député de Mégantic-L’Érable, Christian Paradis, a exhorté la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, à garder la cadence sur le calendrier du chantier.

«Il faut garder une bonne cadence à ce niveau-là», a-t-il exprimé, le 24 septembre à Lac-Mégantic, devant un parterre de maires de la MRC du Granit et de Mégantic-Compton, la circonscription provinciale de sa collègue, la députée Johanne Gonthier, venus pour la distribution des engagements de nature fédérale-provinciale, dans le cadre d’un autre programme, celui du transfert d’une partie des revenus de la taxe d’accise sur l’essence pour 2010-2014.

Répétant que, pour le programme d’infrastructures auquel est attaché le dossier du centre sportif, «le fameux délai du 31 mars 2011, il est là», le ministre Paradis s’est voulu rassurant. «Le ministre responsable des Infrastructures (Chuck Strahl) va procéder à une évaluation pour un portrait global de la situation. Je ne suis pas en mesure de vous dire aujourd’hui ce qui va se passer», a-t-il livré à la mairesse de Lac-Mégantic et à ses collègues, ajoutant «on est conscient que certains projets ne seront pas complétés (à la date limite).»

À l’annonce du Fonds de stimulation de l’infrastructure, en juillet 2009, le projet de centre multifonctionnel a été l’un des premiers inscrits sur la liste au Québec. À l’époque, le ministre Christian Paradis avait indiqué que «les projets tels que la construction d’un centre sportif et multifonctionnel à Lac-Mégantic sont un bel exemple de l’impact positif de notre Fonds de stimulation en infrastructure dans la vie des gens du Québec.»

Infrastructure Canada joue un rôle de premier plan dans la mise en œuvre du Plan d’action économique Canada, sur lequel repose le programme économique du gouvernement de Stephen Harper. N’empêche que le Canada s’achemine vers un déficit de 69 milliards de dollars, reconnaît le ministre Paradis, un argument de taille pour éviter d’ouvrir le robinet des subventions en dehors des délais prévus dans les principaux programmes mis en place.

Sur le site Internet d’Infrastructure Canada, on maintient que «le gouvernement fédéral paiera sa part des coûts engagés jusqu’au 31 mars 2011. Il ne fournira pas de fonds après cette date.»

Le monde municipal craint cependant ne pas être en mesure de livrer les projets avant la date limite. «Encore le 17 septembre, le conseil d’administration de l’Union des Municipalités du Québec a acheminé une autre résolution, tant au ministre Laurent Lessard qu’à celui des Transports et des Infrastructures à Ottawa leur demandant d’assouplir les règles», a confié Colette Roy Laroche, en entrevue à l’Écho. L’UMQ presse les gouvernements supérieurs de tenir compte des contraintes que présente la saison hivernale, en terme de réalisations de certains travaux.

Les autorités méganticoises n’ont d’ailleurs pas voulu prendre de chance et ont devancé à l’automne 2010 le parachèvement et l’asphaltage de la voie d’accès au futur centre sportif, par la rue Québec Central. «Comme personne ne peut nous donner de réponse quant à notre demande de prolongement, on procède avant la fermeture du plan d’asphalte pour nous assurer que cette partie-là des travaux sera finalisée», a indiqué la mairesse.

Comme la question de l’autre voie d’accès au centre sportif, celle-là via la rue de la Gare, au centre-ville, n’est pas encore réglée avec la compagnie de chemin de fer Montreal Maine & Atlantic, les travaux sont limités au secteur Québec Central.
«On a déjà un droit de passage légal par la rue de la Gare et MMA a autorisé le passage des camions durant les travaux. On doit cependant s’assurer de la sécurité à la traverse à niveau», d’indiquer Colette Roy Laroche.

Au début du chantier, c’est la compagnie de chemin de fer elle-même qui avait bloqué le passage de la machinerie sur le site des travaux, en installant, un bon matin, une clôture cadenassée.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises