Recyc-Québec

À quoi joue MMA?

Qu’on le veuille ou non, le chemin de fer fait partie de l’histoire locale de Mégantic, au même titre que la navigation a joué un rôle majeur dans les villages éparpillés le long du Saint-Laurent. Et les centaines de milliers de dollars de fonds publics injectés récemment dans la rénovation de la gare patrimoniale en font foi. Quand un promeneur prend la peine de s’arrêter devant les photos accrochées le long de la grille qui sépare la gare des opérations courantes de la compagnie Montreal Maine & Atlantic, il découvre à quel point le développement de la ville est lié au train, une histoire qui remonte à 125 ans, minimum! Et 125 ans, c’est tout juste le temps qui s’est écoulé depuis la pose du dernier crampon, venant achever le premier chemin de fer transcontinental du pays.

Et Mégantic était quelque part sur le parcours entre le Pacifique et l’Atlantique. Vu sous cet angle, je promets de ne plus jamais décrier la dépense de fonds publics pour retaper ce vieux bâtiment qui fait partie de notre histoire. Et de ne plus critiquer les élus qui ont réalisé le projet contre vents et marées.

Mais depuis que le Canadien Pacifique a quitté le paysage, plus rien n’est pareil. Canadian American Railroad a fait long feu et Montreal Maine & Atlantic, qui a pris la relève en 2003, ne semble plus démontrer la même bonne volonté qu’à ses débuts de participer comme partenaire important du développement de la ville. Et pourtant, sa présence au cœur du centre-ville est à ce point importante que MMA peut faire obstacle à des projets, voire prendre en otage, si elle le souhaite, tout un secteur commercial fragilisé par le déplacement de l’axe économique vers le nord de la ville.

Disons-le, la compagnie américaine, basée à Chicago, fait peu de cas des tracasseries qu’entraîne le blocage de la rue Frontenac, sur l’heure du midi. Peu de cas aussi des désagréments que peuvent créer les moteurs diesel des locomotives qui tournent au ralenti pendant deux ou trois jours, les fins de semaine, alors que les mastodontes sont au repos. Un bon citoyen corporatif? J’en doute

Rejoint à son bureau de Farnham, Gabriel Tessier, le porte-parole de MMA a confirmé que les opérations de sa compagnie à Lac-Mégantic se poursuivaient normalement. «Tafisa est un excellent client et on développe avec Logi-Bel», m’a-t-il dit. Aucune discussion possible sur le dossier du centre sportif érigé dans l’arrière cour ni sur les relations avec les autorités municipales. Pourtant, ça ne semble pas être l’amour fou entre les deux. À moins que ce ne soit au bureau-chef de MMA à Bangor, Maine, que le problème se pose.

Un petit rappel: Montreal Maine & Atlantic est une filiale de Rail World Inc. qui regroupe des hommes d’affaires spécialisés dans la privatisation de systèmes de transport ferroviaire désuet, afin de les rendre à nouveau concurrentiels et rentables. MMA roule sur 750 milles de rails aux États-Unis, au Nouveau-Brunswick et au Québec. On ne peut leur reprocher de poursuivre des objectifs purement économiques, ils n’ont pas d’argent à perdre. Même que la compagnie veut vendre au ministère des Transports du Maine un tronçon de 241 milles, entre Madawaska et Millinocket (Maine) pour 17 millions de dollars, parce que la ligne connaît des pertes importantes en raison de la chute du marché du papier, du bois et autres produits forestiers. Une décision strictement d’affaires.

Le tronçon Lac-Mégantic-Farnham-Montréal n’est certainement pas dans la même situation que celui du nord-est du Maine. C’est pas demain la veille que les convois vont cesser de circuler. Et c’est une bonne chose, parce que le chemin de fer a eu un passé riche et son avenir s’annonce prospère. MMA veut continuer de développer ses marchés au Québec.

Les gens d’ici sont prêts à supporter quelques désagréments dus à la présence de MMA dans l’arrière-cour du centre ville. Ce ne sont pas des éternels plaignards! Par contre, il ne faudrait surtout pas les prendre pour des cons. Nous sommes en droit, comme citoyens, d’exiger des dirigeants de MMA qu’ils respectent davantage le gouvernement local élu. La compagnie ferroviaire américaine a tout à gagner à entretenir de bonnes relations avec la Ville. Et beaucoup à perdre si elle s’entête à mettre des bâtons dans les roues de nos principaux acteurs politiques.

Ce n’est pas vrai que ces businessmen vont pouvoir nous regarder de haut, comme des péquenots! À eux de faire un pas en avant pour dégeler des relations qui se veulent beaucoup plus cordiales, à Farnham, où le siège social de la division canadienne est installé. Là-bas, les autorités municipales sont parvenues, après des négociations parfois longues, à régler certains irritants, sans pour autant se laisser passer sur le corps par les locomotives.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises