Chapelle du rang 1

Chialer pour… faire avancer!

Enfin quelqu’un accepte de me remettre à ma place, moi qui me nourris quotidiennement de critiques, le chef de file! Arrêtons tout de suite; je rassure tous les citoyens de Lac-Mégantic, je suis fier d’être membre de la communauté méganticoise et il n’y a aucun comité de «chialeux», puisque je suis régulièrement «seul». Eh oui, sur 6 000 habitants, je suis souvent seul à assister aux réunions du conseil. Rarement l’assistance s’élève à plus de quatre citoyens, excepté pour le dépôt du budget. Je comprends les citoyens de bouder les réunions du conseil. La présidente ne fait aucun effort de clarification des résolutions présentées et quant aux réponses aux citoyens, le conseil devrait cesser de traiter les citoyens qui osent se présenter au micro comme des ennemis; nous travaillons tous, citoyens comme conseillers, à l’amélioration de notre ville.

Revenons à cette séance du conseil où il fut question de la rénovation du vieux garage municipal. Un citoyen se présente avec des photos montrant dans quel piteux état se trouve la partie arrière du bâtiment. Ce même citoyen s’interroge sur le fait que, quelques années plus tôt, le vinyle avait été refusé à un citoyen comme matériau de recouvrement. La réponse donnée se résume ainsi : nous devrions être contents, le bâtiment est plus beau et les travaux moins chers. Bravo!

Il y a cependant deux problèmes : premièrement, l’on interdit le vinyle à un citoyen et on le permet à la ville (est-ce que le mot «éthique» dit quelque chose?). Je sais que le P.I.I.A. a permis à un citoyen d’utiliser ce matériau à cause de la détérioration élevée du recouvrement en bois de sa résidence, mais où est le rapport d’expert attestant ce fait? Deuxièmement, la partie arrière du bâtiment nécessitant des travaux ne sera pas réhabilitée avec une couche de peinture!

L’on me dit «chialeux» et «critiqueux»: les gens n’assistant pas aux réunions du conseil peuvent, avec raison, avoir cette perception de moi. Je présenterai donc deux interventions parmi les dizaines que j’ai effectuées devant le conseil.

La Ville procédait à l’adjudication de ses obligations municipales à chaque année au mois de décembre et toujours pour des termes d’un à cinq ans. En décembre 2009, je m’étonne de cette habitude et interroge le conseil sur le fait que plusieurs municipalités échelonnent leurs obligations sur dix ans, profitant ainsi de bas taux d’intérêts. Cette année, notre trésorier était fier de m’annoncer qu’une partie importante des 15 497 000$ d’obligations (vous avez bien lu!) avait été adjugée sur dix ans à un taux moyen de 3,73%, ce qui est excellent. Mon intervention de 2009 et le travail de M. Drouin feront épargner des dizaines de milliers de dollars en intérêt aux citoyens. Voici un exemple réussi de collaboration entre la ville et ses citoyens.

En 2008, nous avons procédé à la rénovation du stationnement municipal du centre-ville et celle de notre vieille gare patrimoniale. Des sommes importantes furent affectées à ces travaux. Grâce à notre députée, Mme Gonthier, nous avons pu profiter d’une importante subvention provinciale. Je suis contre le déménagement du centre d’information touristique à la gare. Il n’y a pas de place de stationnement pour les véhicules récréatifs, contrairement à ce qui avait été annoncé; pourtant, une part importante des touristes se déplacent en VR. Nous avons aménagé des tables de pique-nique (50 000$) là où était le centre d’information touristique (rue Laval), ce qui est excellent, mais démoli le bâtiment qui possédait toilettes et point d’eau. Les touristes n’ont pas de besoins naturels et ne se lavent pas les mains avant de manger?

Je pourrais mentionner les espaces de stationnement trop étroites au centre-ville, des espaces transformés en dépotoir à neige, l’hiver, du manque d’isolant à la gare… Mais je profiterai plutôt de l’occasion pour féliciter le comité du 125e pour la conception d’un circuit patrimonial présentement exposé à la vieille gare, exposition qu’il me fut des plus agréable à visiter.

Pierre Mercier
Lac-Mégantic

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises