Recyc-Québec

Vincent Blais se taille une place sur l’équipe nationale de biathlon

Vincent Blais se taille une place sur l’équipe nationale de biathlon  - Rémi Tremblay : Sports Biathlon
Vincent Blais sur le site olympique de Whistler, en Colombie-Britannique.
Vincent Blais se taille une place sur l’équipe nationale de biathlon  - Rémi Tremblay : Sports Biathlon
Vincent Blais et David Grégoire forment à eux deux la moitié de la délégation canadienne, chez les juniors hommes, qui partira pour la République tchèque le 23 janvier.
Vincent Blais se taille une place sur l’équipe nationale de biathlon  - Rémi Tremblay : Sports Biathlon
Toutes ces années d’efforts, de discipline et d’entraînement ont fini par porter fruits. Son plus grand objectif est atteint, celui de faire l’équipe nationale et de représenter son pays dans les championnats de plus haut niveau, face à des adversaires redoutables, ceux des pays scandinaves, entre autres.
Vincent Blais se taille une place sur l’équipe nationale de biathlon  - Rémi Tremblay : Sports Biathlon
Propulsé sur la scène internationale, Vincent Blais va désormais se mesurer à l’élite mondiale dans la catégorie junior.

Il y travaillait depuis de nombreuses années et l’objectif est aujourd’hui atteint! Vincent Blais, de Lac-Mégantic, a mérité une place sur l’équipe nationale de biathlon, dans la catégorie junior. L’athlète a connu d’excellents résultats lors des épreuves de sélection, disputées sur le site olympique à Whistler, du 18 au 21 décembre. Le 23 janvier, départ pour Nové Mesto, en République tchèque, à la conquête d’un podium aux Mondiaux 2011 benjamins/juniors.

Un autre représentant estrien, David Grégoire de Chartierville s’est également taillé une place parmi les quatre postes disponibles. David et Vincent sont les deux Québécois qui défendront les couleurs du Canada face aux meilleurs biathlètes de la planète. Les deux autres membres de l’équipe junior masculine sont deux Albertains.

«Il s’agit d’une deuxième expérience internationale pour David alors que Vincent atteint enfin cette année un objectif pour lequel il travaille depuis de nombreuses années. Il s’agit aussi d’une première pour le club biathlon Estrie de compter deux de ses membres sur une équipe nationale», faisait part leur entraineur, Sandrine Charron.

Deux autres Estriens, Maxime Viger et Rémi Grégoire Jacques, ont aussi tenté leur chance aux épreuves de sélection chez les juniors, alors que Guillaume Bertrand et Jean-Philippe Drouin faisaient de même chez les benjamins.

Dans l’élite mondiale
Âgé de 20 ans, Vincent Blais ne voulait surtout pas, à sa dernière année d’éligibilité chez les juniors, rater sa chance de prouver sa capacité à compétitionner sur la scène internationale. «En République tchèque, la lutte pour le podium va être extrêmement forte», confiait-il à l’Écho, ce lundi, depuis Jericho, au Vermont, où il se préparait pour les sélections en vue d’un autre moment fort du calendrier 2011, les Jeux du Canada, à Halifax, du 11 au 27 février.

Autant à l’autre bout du monde qu’à l’autre bout du Canada, Vincent s’est fixé comme objectif de faire de bonnes courses. Surtout que dès l’an prochain, il fera le saut chez les seniors, avec un calibre encore plus fort. Pour l’aider à se dépasser davantage, rien ne vaut l’expérience qu’il va acquérir en République tchèque en skiant aux côtés des Norvégiens, Allemands, Russes et Français, ceux-là parmi les compétiteurs les plus redoutés. «Dans ces pays, le volume d’athlètes est plus gros et ils ont des programmes mieux développés!», dit-il, sans rien enlever aux équipes d’entraîneurs et aux programmes canadiens.

Là-bas, il promet d’avoir une petite pensée pour sa région natale. «J’ai toujours reçu un bon support des gens de Mégantic, depuis le début. Et ça, croyez-moi, je l’apprécie beaucoup.»

L’étudiant en techniques policières au Cégep de Sherbrooke ne cache pas qu’il bénéficie de bons arrangements de la part de ses profs au programme sport-études. Et heureusement, puisque tous les efforts qu’il met depuis toutes ces années pour se démarquer dans une discipline telle le biathlon nécessite du temps, de la disponibilité et… des sous. Par exemple, il doit défrayer de sa poche un montant de 2 800$ pour représenter le Canada en République tchèque!

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises