Recyc-Québec

Mise sur toi

L’idée d’un REER obligatoire pour encourager l’épargne chez les travailleurs québécois qui n’ont pas la chance de bénéficier d’un tel programme dans leur milieu de travail a fait beaucoup jaser, avant que le gouvernement du Québec intervienne et mette cartes sur table. C’est non! Au panier, la suggestion de Claude Castonguay? Au fond, sa sortie en début d’année a eu le mérite de nous faire réfléchir sur les vertus de l’épargne, une opération qui n’a jamais été «obligatoire» et qui ne doit «jamais» le devenir. Mais c’est correct d’en avoir parlé! Parce que la relation des Québécois avec l’épargne laisse à désirer!

Remarquez que le gouvernement, qui est dans le trou jusqu’au cou, ne commettra pas la bêtise de prélever 5% de votre revenu à la source pour le détourner vers un REER, alors qu’il se priverait par le fait même d’un important revenu d’impôt et ferait craindre le pire pour une autre de ses vaches à lait, Loto-Québec.

Avec des revenus consolidés de 3,8 milliards de dollars et un bénéfice net de 1,341 milliard en 2009-2010, Loto-Québec siphonne une grosse partie de ce qui pourrait être épargné dans un ménage si la société d’État ne vous faisait pas les yeux doux en créant l’illusion, chaque semaine, que vous avez de bonnes chances de devenir millionnaire!
Pour le consommateur, le calcul est simpliste: avec mon billet de 6/49 ou mon Lotto Max, je peux entrevoir le jour où je dirai bye bye à mon boss et m’offrirai une retraite dorée, comme me le suggèrent constamment les pubs de la société d’État. Alors qu’avec mon REER, la mauvaise expérience des retraités de la fonction publique et parapublique qui ont perdu gros avec la Caisse de dépôt me laisse un goût amer! Et dans d’autres pays, les dirigeants politiques ne se sont pas gênés pour puiser à deux mains dans les fonds de retraite pour se sortir de la merde, en y enfonçant allègrement les cotisants.

On souhaite que le gouvernement ne vienne pas trop jouer dans nos habitudes d’épargne, lui qui ne donne pas trop le bon exemple sur l’art de faire simple et de limiter les dépenses au max pour mieux dégager des marges de manœuvre.

L’épargne vs le jeu

Les messages télévisés de l’organisme indépendant Mise sur toi font accroire que Loto-Québec, son seul et unique bailleur de fonds, est un genre de service de loisirs offrant aux consommateurs du plaisir à gratter en famille, du plaisir à jouer en groupe dans un casino ou une salle de bingo et une autre forme d’amusement, le plaisir solitaire à la maison, devant l’écran de ton ordinateur. Le nouveau discours public : il est possible de jouer sans connaître de problèmes: «Maryse joue beaucoup. Elle joue dans une troupe de théâtre amateur le jeudi; elle joue à cache-cache avec sa petite dernière trois matins sur cinq; elle joue aux échecs avec son chum; elle joue à la princesse une fois par mois; elle joue au badminton le samedi; puis, elle joue au casino de temps en temps avec ses amis.» Le clip se termine en rappelant que «le jeu doit rester un jeu». Ainsi, Loto-Québec a bonne conscience et peut continuer de récompenser ses cadres avec de généreux bonis annuels et ses employés aussi, quand les rendements le justifient.

Après tout, ça se fait dans les banques, pourquoi pas chez Loto-Québec? Une façon d’encourager l’atteinte d’objectifs. Plus les gens jouent, plus Loto-Québec partage ses profits, avant de verser les bénéfices nets dans le fameux trésor public. Certains appellent ce système «se récompenser sur le vice». Mais non, se défend la société d’État. Au contraire, Loto-Québec travaille fort à développer le jeu responsable et l’intégrité! À preuve, en 2010, Québec a répondu favorablement à sa demande d’intégrer le jeu en ligne dans sa gamme de services. Le principe était honorable: «Il existe présentement plus de 2000 sites illégaux. Notre mandat sera donc de diriger cette activité de jeu existante vers un site intègre, sécuritaire et favorisant le jeu responsable, ce qui contribuera à en minimiser les coûts sociaux, actuellement entièrement assumés par l’État.» Quelle connerie! Que tu perdes ta chemise en jouant sur un site illégal ou sur un site de Loto-Québec, l’État ne te la remboursera pas!

Essayons maintenant d’imaginer comment Québec pourrait nous encourager à être un épargnant responsable, en utilisant la même Maryse que celle de Mise sur toi. «Maryse épargne beaucoup. Elle épargne à la source dans son REER sur son salaire; elle épargne dans le compte de sa petite dernière, trois matins sur cinq, depuis qu’elle a arrêté de fumer; elle épargne dans le compte de son chum, le mercredi, depuis qu’elle a cessé d’acheter ses gratteux; elle épargne une fois par mois dans un REEA, en n’allant plus au restaurant, parce qu’elle ne pouvait plus ramener sa voiture à la maison (.08); elle épargne le samedi, dans un REÉ-É, en coupant dans les sorties à l’aréna avec les enfants; puis… elle épargne de temps en temps, en allant acheter quelque part dans un liquor store en Ontario, le vin qu’elle va boire sagement à la maison.»

Et à la fin du clip, on pourrait entendre: «L’épargne ne doit pas être un jeu! Mais, de grâce, ne la confiez pas à n’importe qui!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Aznavour autrement… à Lambton
  2. Un Souper homard payant!
  3. Au-delà des mots… et de la différence
  4. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  5. Proximité et magie signées Marie Mai
  6. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  7. À nous deux Parkinson!
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises