Recyc-Québec

Les mushers ont offert un spectacle enlevant

Les mushers ont offert un spectacle enlevant - Rémi Tremblay : Actualités
Gabriel Filippi
Les mushers ont offert un spectacle enlevant - Rémi Tremblay : Actualités
Classe 12 chiens : Bernard Saucier, en compagnie de Réjean Therrien (2e), Jacques Fortin (1er), Olivier Lemire (3e) et Steve Charrier, maire de Woburn.
Les mushers ont offert un spectacle enlevant - Rémi Tremblay : Actualités
Classe 8 chiens: dans l’ordre habituel, Bernard Saucier, Caroline Chouinard, conseillère à Woburn, Kim Blair (1er), Alexandra Therrien (2e) et Steve Charrier, maire de Woburn.
Les mushers ont offert un spectacle enlevant - Rémi Tremblay : Actualités
Classe 6 chiens : À l’avant, Cathy Rivest (2e), Fanny Houle (1ère), Charles Faucher (3e ). Derrière: Bernard Saucier, organisateur principal, Steve Charrier, maire de Woburn, et Danielle LeRiche, agente de promotion.

L’organisateur principal Bernard Saucier aurait pu difficilement demander mieux au dernier week-end: de la neige fraîchement tombée en quantité, un décor féerique au pied du mont Gosford, une température clémente comme on les aime, des mushers de qualité et de nombreux spectateurs au rendez-vous. Le Défi de la Gosford Axion, avec son allure de carte postale, a laissé un goût de revenez-y aux attelages venus s’y livrer une chaude lutte.

Les vrais passionnés de chiens de traîneaux sont restés fidèles au rendez-vous de la Gosford, encore cette année. Si la crise économique a quelque peu réduit le nombre de mushers au Québec, ceux qui y ont survécu gardent bien en mémoire leurs fins de semaine dans la région de Woburn.

Guère étonnant alors que le Défi de la Gosford Axion ait été préféré aux deux autres courses présentées aux mêmes dates, l’une aux États-Unis, à Laconia (Vermont) et l’autre au Québec, à Saint-Pamphile.

«On a perdu quelques équipes au profit du Vermont, mais on a aussi reçu la visite de nouveaux mushers», soulignait Bernard Saucier, au lendemain du week-end. Le bilan qu’il en trace est positif sur toute la ligne. De 200 à 250 spectateurs le samedi, de 300 à 350 le dimanche. Et avec les mushers venus de partout, des retombées économiques indéniables sur Woburn et la région.

Avec la collaboration du Club de motoneige de Lac-Mégantic, la piste a été aménagée sur une épaisseur de neige pouvant aller à plus de 2 mètres par endroit.

Un seul attelage de la région s’est classé dans les trois premières positions, Charles Faucher d’Audet qui a enregistré le troisième meilleur parcours dans la classe 6 chiens, derrière deux meneuses, Fanny Houle de Trois-Rivières et Cathy Rivet de Saint-Paul.

Dans la classe 8 chiens, Jim Blair d’Eden Mills, Vermont, a été couronné vainqueur, suivi d’Alexandra Therrien de Saint-Émile et de Mathieu Cousineau de Saint-Roch de l’Achigan.

Pour celle des 12 chiens, c’est Jacques Fortin de Saint-Raymond de Portneuf qui a pris le premier rang, devant Réjean Therrien de Saint-Émile et Olivier Lemire de Sainte-Monique.

À elle seule, la famille Therrien de Saint-Émile compte quatre équipes, le père, deux enfants et un neveu, pour un total de 34 chiens. Bernard Saucier et ses deux fils, Jean-René et Simon-Pierre, ont fait courir 32 chiens, lui et Jean-René avec des attelages de 12 chiens, alors que le benjamin, Simon-Pierre, compétitionne dans la classe de 8 chiens. Si les Saucier n’ont pas remporté de bourse cette année, l’avenir pourrait être prometteur, avec l’addition prochaine de deux à quatre nouveaux chiens de tête.

«Avec nos principaux partenaires tels Axion, Desjardins, la MRC du Granit et la Municipalité de Woburn, on anticipe déjà une nouvelle édition en 2012. Le territoire de la Gosford a fait ses preuves depuis déjà plusieurs années et les visiteurs ramènent chez eux de belles images des paysages de la région», insiste Bernard Saucier.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises