Chapelle du rang 1

L’équité passe par des ententes

(Réponse à Monsieur Pierre Brosseau, résidant de Val-Racine- La ville doit assumer son leadership, opinion publiée dans l’édition du 25 mars 2011, en page A-30)

Je suis vraiment fier et heureux de constater que de plus en plus de citoyens, comme vous, désirent fréquenter le CSM et considèrent équitables que les municipalités avoisinantes participent au financement de cette réalisation. Je me permets de parler de réalisation, et non d’un projet, considérant que les travaux de construction sont terminés à 90%.

Depuis 2002, ce sont les résidants de Lac-Mégantic, et eux seuls, qui ont permis à même leurs taxes à des jeunes et des adultes de Val-Racine, et de beaucoup d’autres municipalités, de profiter du Centre Monseigneur-Bonin sans qu’ils aient à verser un seul denier pour en défrayer l’exploitation. Vous comprendrez alors un des principaux objectifs du conseil de Ville de Lac-Mégantic qui, avec la venue de ce nouveau centre, est la recherche de l’équité pour tous les citoyens de la région.
Pour nous, une telle équité passe, avant tout, par des ententes avec chacune des municipalités avoisinantes et non par une tarification à l’utilisateur. Il est primordial pour l’ensemble de la population que chaque municipalité et la Ville de Lac-Mégantic s’entendent sur un partage équitable des coûts d’exploitation du CSM. Comme vous le savez sans doute, aucun centre sportif, piscine ou aréna au Québec ne fonctionne à profit.

Il est évident que, pour les municipalités des deuxième, troisième ou quatrième couronnes, des critères différents, dans le partage de ce déficit, doivent être considérés. Ce sont d’ailleurs les propos que tenait Mme Colette Roy Laroche, mairesse de Lac-Mégantic, dans un article de Claudia Collard, publié le 25 mars dans l’hebdomadaire l’Écho de Frontenac, intitulé «La ville présentera une nouvelle proposition d’entente intermunicipale».

En ce sens, la Ville de Lac-Mégantic offre de tenir une rencontre d’information avec toute municipalité désireuse de le faire. Une première aura lieu le jeudi 31 mars dans les bureaux de la Municipalité de Piopolis.

De telles rencontres figuraient et figurent toujours dans notre planification et notre plan de communication. Jusqu’à ce jour, la priorité était d’informer les citoyens de Lac-Mégantic, de réaliser la construction du Centre Sportif Mégantic, de respecter l’échéancier et l’enveloppe budgétaire.

Lors de ces rencontres, nous inviterons évidemment chaque municipalité à s’impliquer financièrement dans l’exploitation du CSM et de s’intégrer à un nouveau comité aviseur qui, entre autres, proposerait des améliorations souhaitables à la planification, la programmation et la tarification du CSM.

Cette invitation à faire partie d’un tel comité est de plus lancée aux organismes qui organiseront des activités au CSM. À ce jour, nous avons rencontré l’Association de hockey mineur de même que les Lames Argentées. Les conseils d’administration s’avèrent ainsi enchantés de pouvoir faire valoir leurs besoins et leurs préoccupations. Des rencontres avec tous les organismes concernés par le centre sportif se tiendront dans la semaine du 27 mars et dans les semaines à venir.

Nous tenons à rencontrer chaque organisme pour connaitre leurs préoccupations, les écouter et les informer des derniers développements. Préserver la viabilité des organisations locales, s’assurer que les activités existantes se perpétueront et que d’autres s’ajouteront sont au nombre des principes directeurs de notre politique de tarification.

Je me suis permis de vous communiquer ces quelques renseignements pour vous démontrer à quel point la Ville de Lac-Mégantic tient à ce que le plus grand nombre possible de citoyens puissent bénéficier de ces nouvelles installations ultra modernes et, à la fois, être équitable envers ses citoyens.

Sachez, Monsieur Brosseau, que j’ai bien hâte de vous rencontrer et de vous voir profiter pleinement de ce superbe centre sportif.

Merci de l’intérêt que vous portez et félicitations pour votre vision et votre souci du développement régional.

André Desjardins
Conseiller de la Ville de Lac-Mégantic, responsable des loisirs et du Centre Sportif Mégantic

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises