Recyc-Québec

Un plan directeur axé sur une vision de développement durable

Un plan directeur axé sur une vision de développement durable - Claudia Collard : Actualités

Le directeur du Service d’urbanisme et de géomatique de la Ville, Jean-François Brisson, a présenté les grandes lignes du Plan directeur du développement résidentiel et des parcs.

La Ville adoptera prochainement son Plan directeur de développement résidentiel et des parcs (PDDRP). Élaboré en collaboration avec le Comité consultatif d’urbanisme, ce plan se veut «un outil de planification qui inscrit chacun des développements domiciliaires au sein d’une vision de développement durable», transmet Jean-François Brisson, directeur du Service d’urbanisme et de géomatique de la municipalité. Au cœur du nouveau concept d’organisation spatiale, un «corridor vert» reliant plusieurs agglomérations résidentielles et les principaux pôles d’attraction de Lac-Mégantic.

Plus d’un an de travail a été nécessaire à la confection du Plan, qui arrime les grands objectifs établis par les élus municipaux, le CCU ainsi que ceux figurant au sein de la Politique familiale et du Plan d’urbanisme. «L’ensemble des promoteurs résidentiels a également été consulté», signale M. Brisson.

Ce dernier informe que le PDDRP mettra en application une composante de la refonte règlementaire de 2006, en vertu de laquelle les promoteurs de développements résidentiels de la ville doivent contribuer à un «fonds de parcs» en léguant à la municipalité 10% de la superficie à cadastrer ou en versant une somme équivalente à 10% de la valeur du site. Si l’emplacement des futurs parcs indiqué sur le nouveau plan peut être sujet à certaines modifications, une chose est claire: plus question d’aménager une rue dans le prolongement de la rue Cartier.

Ainsi, le tronçon compris entre la rue Victoria et le Complexe Baie-des-Sables demeura accessible aux cyclistes, marcheurs et skieurs de fond. Le tracé de ce parc linéaire sera simplement déplacé vers l’ouest entre les rue Du Versant et Sévigny pour permettre l’aménagement de la rue Périnet. «Le concept d’organisation spatiale du Plan s’articule autour de la préservation et de la mise en valeur de la piste cyclable, qui sera surnommée le corridor vert. Cet axe récréatif offre une alternative de déplacement permettant aux touristes et citoyens d’accéder de façon sécuritaire aux différents pôles de la ville, tels l’hôpital, la polyvalente, le complexe récréotouristique, l’OTJ et le centre-ville», mentionne Jean-François Brisson.

Le but ultime, la création d’un corridor vert traversant la ville d’un bout à l’autre. En plus des futurs développements résidentiels du secteur nord qui seront reliés à l’axe Baie-des-Sables, le tracé projeté dans le PDDRP comprend une piste cyclable dans le secteur sud (Développement Lessard et Village Harmonie) le long de la voie ferrée. Une alternative plus accessible que l’accotement de la rue Agnès, où la pente est abrupte et où la circulation routière présente un danger pour les cyclistes, souligne le directeur du Service d’urbanisme.

L’aménagement d’un sentier le long de la rivière Chaudière figure également dans le Plan directeur mais, comme il s’agit d’un milieu humide, des études supplémentaires seront nécessaires pour en définir le type d’aménagement. M. Brisson insiste par ailleurs sur l’importance de maintenir le tracé emprunté par les quadistes et motoneigistes qui transite à proximité. «Nous sommes conscients que leur présence contribue à la vitalité du centre-ville.»

Le Plan répond aussi à la tendance actuelle voulant que la présence d’espaces verts et de terrains de jeux à proximité d’un lieu de résidence soit de plus en plus reconnue comme une composante importante de la qualité de vie des citoyens. «Les préoccupations environnementales de la population méganticoise à l’égard de la protection des espaces naturels, tels les cours d’eau, les boisés et les milieux sensibles, ne cessent de s’accroître», fait valoir l’urbaniste. Le nouveau concept d’organisation spatiale privilégie donc l’aménagement de terrains boisés et plus grands que ceux prévus dans les plans initiaux. Par contre, les espaces disponibles à la construction domiciliaire aux abords du lac sont réservés à des projets densifiés, tel celui des Condos du Phare.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  4. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  5. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises