Chapelle du rang 1

Le chantier de 40 éoliennes lancé à Saint-Robert

Le chantier de 40 éoliennes lancé à Saint-Robert - Rémi Tremblay : Actualités

Avec un échéancier extrêmement serré, les premières tours éoliennes pourraient être terminées dès l’automne 2011. (Archives Borea)

Avec en main l’autorisation par décret du gouvernement du Québec, EDF EN Canada Inc. peut mettre en route les travaux de construction d’un parc de 40 éoliennes à Saint-Robert-Bellarmin, dans la MRC du Granit, estimés à 200 millions de dollars. «C’est pas rien, c’est énorme!», a déclaré le ministre de la Sécurité publique et député de Beauce-Sud, Robert Dutil, en annonçant, lundi, le démarrage du chantier. Avec un échéancier «extrêmement serré», reconnaît pour sa part Benoît Rigal, directeur technique chez EDF EN. La mise en service du site est prévue pour août 2012.

Venu communiquer une bonne nouvelle pour Saint-Robert-Bellarmin, qui touchera des redevances de 200 000$ par année, «ce qui représente 20% de notre budget municipal annuel», se réjouit déjà le maire Jeannot Lachance, pour la MRC du Granit, qui recevra sa part des retombées économiques, pour Beauce-Sud et également pour la région de la Gaspésie et la MRC de Matane, où seront fabriquées 40% des valeurs de composantes des éoliennes, le ministre Dutil a parlé d’un «vent nouveau» qui souffle sur cette municipalité.

«Notre région peut être fière d’accueillir un projet qui valorise une énergie propre et renouvelable et qui s’inscrit dans la démarche de développement durable dans laquelle le Québec s’investit depuis plusieurs années. Ce projet sera mis en œuvre dans le respect de la collectivité et il permettra de diversifier notre économie en la rendant plus forte et dynamique», a-t-il déclaré en conférence de presse tenue dans l’édifice municipal de Saint-Robert-Bellarmin.

Le projet de 40 éoliennes générera une capacité totale de 80 mégawatts d’énergie verte, insiste-t-on, capable d’alimenter en électricité l’équivalent de plus de 18 000 foyers québécois. Hydro-Québec s’est déjà engagée à acheter toute la production et à l’acheminer à ses clients via son réseau de distribution.

Le projet créera une centaine d’emplois durant sa construction et cinq emplois permanents pour les opérations et la maintenance pendant toute la durée de son exploitation.

«Les activités de construction devraient débuter dans les prochaines semaines», a laissé entendre Benoît Rigal. La firme québécoise Pomerleau, partenaire avec l’américaine D.H. Blattner & Sons dans Borea Construction, spécialisée dans la construction de parcs éoliens, a été mandatée pour la gérance du chantier. C’est d’ailleurs le gérant de projet de Pomerleau sur le chantier du Centre sportif Mégantic, Francis Côté, qui assumera le même rôle sur le projet de Saint-Robert-Bellarmin.
Selon Benoît Rigal, les pales de 25 des 40 éoliennes sont déjà fabriquées et prêtes à être transportées depuis l’usine de LM Wind Power, située à Gaspé. Les tours elles-mêmes sont fabriquées à l’usine Marmen de Matane. Une dizaine sont déjà construites. Quant aux convertisseurs électriques, les tests sont en cours à l’usine SEG-Woodward de New Richmond. «Les convertisseurs sont spécialement conçus pour les climats froids, de même que les tours fabriquées avec des aciers spéciaux plus résistants.»

Quant aux autres composantes, attendues d’Europe, principalement d’Allemagne, comme les nacelles et l’axe central des pales (hub), la production n’aurait pas encore commencé.

Benoît Rigal reconnaît que son groupe aura à composer avec l’un des échéanciers les plus serrés. «On a rarement fait plus vite», a-t-il avoué à l’Écho, lundi.

L’hiver et la période de dégel correspondent aux principales contraintes auxquelles le projet de Saint-Robert-Bellarmin est confronté. Pour cette raison, les premières éoliennes seront entièrement installées dès cet automne et les autres dès le printemps 2012, après la période de dégel. Les premiers mégawatts de production seront disponibles en juin ou juillet 2012.
«Si on ne prend pas de retard, le chantier pourrait ralentir en janvier, février ou mars (avant de reprendre après le dégel), et si l’hiver est très doux, on serait en mesure de continuer (sans interruption)», a fait savoir le directeur technique.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises