Recyc-Québec

Un projet communautaire pour sauver des vies!

Un projet communautaire pour sauver des vies! - Claudia Collard : Actualités

Les partenaires du projet DEA. À l’avant, Mélissa Jacques, (Dessercom Inc), Jean-Louis Gobeil, (maire de Notre-Dame-des-Bois et représentant les 20 municipalités de la MRC), Gilles Potvin (maître instructeur en réanimation), le dr Patrice Laframboise et l’instigateur du projet, Claude Plante. À l’arrière, Michel Ouellet (directeur des caisses du Granit), Annie Charron (agente en développement rural à la MRC), le dr Wayne Smith, Renald Rodrigue (paramédic et premier répondant municipalité St-Romain) et Gabriel Filippi, ambassadeur région Mégantic et président d’honneur du projet.

Un défibrillateur dans chaque municipalité de la MRC, accessible à tous les citoyens, 24 heures par jour. Un appareil simple d’utilisation qui peut permettre d’accomplir le geste le plus héroïque qui soit: sauver une vie. Le paramédic Claude Plante a rêvé ce projet communautaire, dont la mise en branle est aujourd’hui une réalité, grâce à l’apport précieux de nombreux partenaires.

À titre de maître-instructeur pour la Fondation des maladies du cœur, Claude Plante est bien placé pour connaître le rôle primordial du défibrillateur externe automatisé (DEA) dans la survie d’une victime d’arrêt cardiorespiratoire. C’est lors de sa participation à une conférence sur les nouvelles normes de réanimation, à Porto au Portugal, que M. Plante a pu constater qu’en Europe et ailleurs dans le monde, des DEA se retrouvent dans de nombreux endroits publics. Ainsi a germé chez lui l’idée dévoilée le 6 octobre en conférence de presse, dans les bureaux de la MRC du Granit.

L’objectif du projet est d’offrir l’accès à un DEA à tous les citoyens de la MRC, en plaçant ce type d’appareil dans un endroit accessible en tout temps sur l’ensemble du territoire. Des séances d’informations seront données dans chacune des 20 municipalités pour familiariser la population sur le sujet. À noter que le fonctionnement du DEA est très simple, celui-ci indiquant verbalement à son utilisateur la marche à suivre. Son coût unitaire se situe entre 1200$ et 1300$.

Un comité de faisabilité a été mis en place et les Caisses Desjardins du Granit et de la Fondation Louise ainsi que Jean-Paul Fontaine ont confirmé leur engagement financier dans le projet baptisé Sauver des vies avec Gabriel Filippi, toi aussi tu peux le faire!, en l’honneur de son président d’honneur. L’alpiniste de haute altitude originaire de Lac-Mégantic, confirme qu’un tel service est essentiel. «Ce n’est ni une gâterie, ni un luxe. J’ai perdu des amis en montagne, qui auraient pu être sauvés grâce à un défibrillateur», partage cet ambassadeur de la région de Mégantic.

«Si un cœur arrête de «pomper» le sang à cause d’un rythme chaotique ou trop rapide, les chances d’en survivre sont nulles ou inférieures à 5% si on intervient trop tard. Si au contraire tout est en place et que la réponse est rapide, le taux de survie peut atteindre 70%. La quasi totalité des survivants reprennent une qualité de vie qui est tout aussi bonne qu’avant l’arrêt. Ce projet, c’est une assurance-vie communautaire», considère le Dr Wayne Smith, directeur médical régional des Services préhospitaliers d’urgence.

Pour le praticien en médecine familiale qu’est le Dr Patrice Laframboise, le sauvetage réalisé au complexe Baie-des-Sables le 27 juillet 2010 à l’aide d’un DEA acquis par la ville de Lac-Mégantic, constitue un bel exemple illustrant l’importance d’un tel appareil. «Chaque localité, chaque entreprise comptant plusieurs employés, chaque bâtiment qui accueille des gens devrait posséder un DEA.»

Ne pouvant être présent à la conférence de presse, le coordonnateur provincial du programme Soins cardiorespiratoires de la Fondation des maladies du cœur du Québec, Michel Viau, a tout de même tenu à saluer cette initiative communautaire, en remettant un DEA à la MRC du Granit. «Peu de MRC au Québec peuvent se vanter d’être aussi conscientisée à la sécurité de ces citoyens», a-t-il transmis par voie de communiqué. D’ailleurs, le souhait de Claude Plante est justement que le projet de DEA communautaire mené dans le Granit serve d’exemple pour l’ensemble du Québec.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises