Recyc-Québec

La Bibliothèque municipale logera dans la Canadelle

La Bibliothèque municipale logera dans la Canadelle - Claudia Collard : Actualités

C’est dans la Canadelle que sera relocalisée la Bibliothèque municipale. L’équipement culturel y prendra place aux côtés du Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic. Cette décision a fait l’objet d’une résolution adoptée sur division à la séance du conseil municipal de lundi. Plusieurs rencontres de travail ont été tenues avant d’en arriver à ce choix. Un choix dont les enjeux, en plus d’être économiques, touchaient aussi des préoccupations sociales et même religieuses, l’église Notre-Dame-de-Fatima faisant aussi partie des scénarios de relocalisation à l’étude.

Une estimation des coûts d’opération (évalués à 150 000$ par an peu importe le bâtiment), en plus de ceux d’immobilisations, a été effectuée dans le cadre de l’exercice menant à la décision du conseil. L’entente intermunicipale avec Frontenac, Nantes et Marston, qui risque d’être influencée par la relocalisation, a aussi été prise en compte. Ainsi, un déménagement de la Bibliothèque dans la Canadelle équivaudrait à un impact financier de 2,79¢/100$ d’évaluation avec une entente intermunicipale, laquelle permettrait une économie de 101 855$ par an. Sans entente, ce taux grimpe à 5,75¢/100$. La relocalisation de la Bibliothèque dans l’église de Fatima d’une part et le CÉC dans la Canadelle d’autre part équivaudrait à un impact de 11,29¢/100$ pour les contribuables, avec une entente intermunicipale, ou à 13,28¢/100$ sans entente.

Au-delà des chiffres, la mairesse Colette Roy Laroche n’a pas caché que la décision de son conseil comportait une dimension émotive. «Cette décision a été difficile à prendre. Il a été difficile de séparer nos rôles. Nous sommes des élus mais aussi des citoyens avec les mêmes besoins et la même émotivité que l’ensemble des citoyens. Dans ce dossier, tout le monde a raison. Tous les arguments invoqués pour un endroit ou un autre sont bons. Mais comme ces demandes ne sont pas unanimes, elles ne nous permettent pas d’en dégager un consensus. Il nous a donc fallu trancher en tenant compte de l’impact financier sur le budget de la Ville et sur le compte de taxes des contribuables.»

Seule la conseillère du district Fatima, Johanne Vachon, s’est prononcée contre la résolution en faveur d’une relocalisation dans la Canadelle. Cette dernière déplore que l’aspect financier ait été au centre des discussions touchant le déménagement de la Bibliothèque. «Si on avait tenu compte des coûts, on n’aurait pas le centre sportif qu’on a aujourd’hui. Le secteur de Fatima est en train de devenir un quartier dortoir. Je souhaite que la rue Salaberry devienne aussi une rue du centre-ville», a-t-elle soulevé, exprimant sa crainte de voir se dégrader davantage cette partie de la ville. Plus tard dans la rencontre, la mairesse a soulevé l’importance pour la Ville d’entreprendre des démarches pour la revitalisation du secteur Fatima. «Un plan directeur sera conçu à cet effet dans six à 12 mois», a annoncé Colette Roy Laroche.

La décision de voter en faveur d’une relocalisation dans la Canadelle résulte d’un choix difficile pour certains conseillers municipaux, dont Richard Michaud. «Jusqu’à vendredi (4 novembre), j’étais prêt à me battre pour que la bibliothèque déménage dans l’église Notre-Dame-de-Fatima. Mais nous avons eu une session de travail sur le budget et, compte tenu de notre situation financière, on n’a pas le choix d’aller vers la Canadelle. Je dois malheureusement me rallier à cette décision. Ça ne veut pas dire qu’on va laisser tomber le secteur de Fatima», a assuré le conseiller du district Agnès. «Il y a un mois, j’aurais pris une décision différente. Mais avec tous les calculs qu’on a faits, il m’apparaît évident, en tant qu’administrateur, qu’il s’agit du meilleur choix dans l’intérêt des contribuables», a partagé le conseiller Guy Bouffard.

Communiquant que le débat entourant le dossier a été chargé d’émotions en séance de travail, le conseiller Daniel Gendron précise que les discussions se sont toujours déroulées dans le respect. Son grand-père paternel ayant participé à la construction de l’église de Fatima, le conseiller du district Québec-Central a un attachement particulier pour ce bâtiment. Mais les chiffres l’ont lui aussi fait changer d’idée. «J’ai changé mon fusil d’épaule car je ne pourrais pas justifier mon choix en faveur de l’église.» Il a aussi tenu à souligner les efforts déployés dans le dossier par les deux conseillers du secteur Sud de la ville, Johanne Vachon et Richard Michaud, en faveur d’une relocalisation à Fatima pour la Bibliothèque. M. Gendron a ainsi voulu démentir les allégations de l’initiateur de la pétition en ce sens, Germain Lessard, qui déplorait, dans l’Écho du 28 octobre, le manque d’appui de ces deux élus municipaux lors de l’assemblée publique de consultation du 5 octobre.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises