Recyc-Québec

Les mille et une facettes de l’intégration

Les mille et une facettes de l’intégration - Claudia Collard : Actualités
Au Centre de jour, sous la responsabilité de l’intervenante Lindia Breton, les activités visent le développement d’habiletés sociales dans un but d’intégration sociocommunautaire.
Les mille et une facettes de l’intégration - Claudia Collard : Actualités
À l’Atelier, on favorise l’acquisition de connaissances variées. À droite, l’intervenante Renée Gagnon.

Au point de service du Granit du CRDITED-Estrie, les activités ne manquent pas pour favoriser l’intégration de la clientèle au sein de la communauté. Tant au Centre de jour qu’à l’Atelier, les interventions ont pour but de développer les habiletés sociales des participants, en ayant constamment à l’esprit les goûts et intérêts de chacun. Ici, on mise sur les individus tout en renforçant leurs capacités interrelationnelles. Un travail de longue haleine mais combien enrichissant socialement!

Depuis environ six ans, l’atelier Sept-de-Trèfle a été remplacé par ce point de service, désormais sous l’égide du Centre d’adaptation/réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement. On y dessert une clientèle adulte au sein des deux volets de cette ressource, qui abrite le Centre d’activités de jour sociocommunautaire et l’Atelier dans les locaux du 6435 de la rue Notre-Dame.

Le Centre de jour accueille à la fois des personnes aînées, dans un but de maintien de l’autonomie, des acquis et du réseau social, et des participants plus jeunes. Chez ces derniers, on vise «l’intégration ou la réintégration à la communauté, par exemple, au sein d’une équipe de quille, d’un groupe de cuisine collective ou d’un club social», explique l’intervenante Renée Gagnon, porte-parole de l’organisme. C’est sa collègue de travail, l’intervenante Lindia Breton, qui s’occupe du groupe en question.

Les compétences sociales des participants s’acquièrent d’abord au Centre jour via des activités, tant ludiques, qu’artistiques ou culinaires. «En participant à un projet, ils expérimentent la vie en groupe et apprennent les conventions sociales», explique Mme Gagnon. Des sorties dans la communauté sont périodiquement organisées (à la piscine, au cinéma, aux quilles, au restaurant…) afin de mettre ces apprentissages en pratique.

L’Atelier est sous la responsabilité de Renée Gagnon. Ici, on favorise également les habiletés sociales, mais aussi l’acquisition de diverses méthodes de travail, sur une base aussi réaliste que faire se peut. Certes, la fabrication de paniers, qui avait cours au Sept-de-Trèfle, fait encore partie des activités mais n’est désormais qu’un volet des techniques manuelles expérimentées. Chaque matin de la semaine, les participants doivent d’abord signaler leur arrivée sur un «horodateur», en plaçant un bouton magnétique sur leur photo respective. La journée débute par des étirements et est divisée en quatre quarts rotatifs afin d’encourager la flexibilité de la clientèle. «Dans une même journée, une personne pourra travailler à la fabrication de paniers, à la peinture sur bois, à la confection de lingettes et au recyclage de papier», illustre Mme Gagnon, ajoutant que les pauses sont les mêmes que celles des normes du travail.

Des journées sont aussi consacrées à d’autres formations liées au marché du travail, permettant notamment l’acquisition de normes de santé et de sécurité, de cuisine commerciale et de conciergerie. Sur une base saisonnière, les membres de ce groupe se rendent trois fois par semaine au plateau de travail de l’entreprise Fleurs Atout en compagnie de l’intervenante. «Nous sommes actuellement à la recherche d’un autre plateau pour offrir cette opportunité d’expérience à l’année», précise l’intervenante.

Renée Gagnon communique qu’en bout de piste, les activités menées à l’Atelier permettent à certains participants d’effectuer un stage en entreprise, étape sous la responsabilité du Centre de réadaptation Estrie, dont les bureaux logent dans le même bâtiment. «C’est un travail de longue haleine mais cette intégration s’avère bénéfique, tant pour la clientèle que pour l’ensemble de la société», considère la porte-parole du point de service du Granit du CRDITED Estrie.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises