Recyc-Québec

Les ententes: la seule façon de renverser la vapeur

Lorsqu’il est question des ententes sur le Centre sportif Mégantic, on met la pression et la responsabilité des retards sur les municipalités de la première couronne, même si tout le monde sait que c’est la ville qui tient le gros bout du bâton et qui, tout en parlant d’équité, agit en monopole pour fixer les règles et les quotes-parts avec des offres à prendre ou à laisser, aux trois municipalités qui se sont opposées à la fusion, il y a onze ans.

On nous ramène encore les fusions. En 2001, Marston, tout comme les autres, n’avait que le choix de signer ou de fusionner. À cette époque, je rappelle qu’en plus de Frontenac, Nantes et Marston, Ste-Cécile et Piopolis étaient ciblées dans la fusion. Ces deux dernières ont réussi à s’en sortir, laissant aux autres la charge de payer ce qui était déficitaire pour la ville. On s’entend que toutes les municipalités autour de Lac-Mégantic bénéficient des avantages de la ville, tout comme la ville bénéficie de la clientèle des municipalités. Mais, ça fait dix ans que les citoyens de Marston paient pour des déficits, en plus de payer le gros prix pour les services.

Ces ententes forcées avaient une durée de 10 ans, elles sont terminées. Pourquoi les citoyens de Marston s’embarqueraient-ils un autre 10 ans, à payer trois fois plus cher que les citoyens de Ste-Cécile et six fois plus cher que ceux de Piopolis pour le droit aux mêmes services du CSM?

Les offres de la ville à la première couronne couvrent tous les coûts du Centre sportif, sans droit de regard sur les décisions pour les signataires. Dans ses offres aux autres couronnes, la ville va chercher des surplus en facturant les mêmes coûts à la première couronne. Les dix ententes déjà signées dégagent un profit net pour la ville avec une marge de manœuvre pour maintenant ajuster de façon vraiment équitable les quotes-parts, ce qui aurait dû être fait au départ. Avec le gros bout du bâton, la ville tient aussi la solution au problème.

Gaston Audet-Lapointe

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises