Recyc-Québec

Faits et réflexions dans le transfert des comptes de la Ville

Au printemps 2011, la Ville de Lac- Mégantic désire construire deux loges au Centre Sportif Mégantic et avant de procéder aux travaux, il était souhaitable d’avoir déjà des partenaires. Les caisses populaires de la région sont alors approchées.

Une visite du CSM est organisée; une dizaine de représentants y participent dont les présidents, quelques membres des CA et les directeurs de chacune des caisses. Il est convenu que les directeurs de chacune de ces caisses feront connaître la position de leur conseil d’administration respectif quant à une éventuelle participation financière au CSM.

La Caisse de la Région de Mégantic confirme son intérêt à participer financièrement au projet. Comme la Caisse des Hauts-Cantons ne donne signe de vie, je relance le directeur de l’époque, M. Gagnon. Ce dernier m’informe alors que le CA a décidé de ne pas s’impliquer dans le CSM.

La Caisse de la Région de Mégantic et la Ville de Lac Mégantic conviennent, pour la location d’une loge, d’un loyer annuel de 10 000$ pour un premier terme de 5 ans, avec option de renouvellement. Également, la Caisse de la Région de Mégantic s’engage auprès du Turmel à verser annuellement 15 000$. Il s’agit d’une contribution totale de 125 000$ pour les cinq premières années.

Le 29 août, suite à cet engagement, tous les membres du conseil municipal, lors d’une rencontre interne de travail, sont d’accord à transférer le compte d’affaire principal de la ville à la Caisse de la Région de Mégantic; il s’agit d’une décision d’affaires.

Le 28 novembre, les membres du conseil municipal conviennent, avant de présenter une résolution lors d’une prochaine séance publique, d’informer les dirigeants de la Caisse des Hauts-Cantons de son intention. La Caisse des Hauts-Cantons souhaite une rencontre avec la Ville. Les représentants demandent alors ce que ça prendrait pour que la Ville maintienne le compte d’affaire principal à leur caisse, et laissent savoir qu’ils sont maintenant prêts à louer une loge. De plus, sous une forme d’aide au développement du milieu, la caisse serait prête à participer à la revitalisation du secteur de Fatima en avançant un montant de 100 000$. La ristourne accordée est maintenue.

Les représentants de la Caisse de la Région de Mégantic sont aussi rencontrés. Ils réitèrent leur fierté quant à leur implication au niveau du CSM et du Turmel; ils désirent toujours obtenir le compte de la Ville. À la question «Seriez-vous prêts à vous impliquer dans une revitalisation du secteur Fatima?», la réponse fut la suivante: «La Caisse de la Région de Mégantic compte plusieurs clients du secteur de Fatima et a toujours démontré dans le passé son désir de participer au développement de la Ville de Lac Mégantic et de ses loisirs».

Je tenais à ce que ces faits soient connus. Je vais maintenant vous faire part de mes commentaires; il s’agit de réflexions tout à fait personnelles. Dans un premier temps, je me pose certaines questions. Pourquoi a-t-il fallu que je relance au mois d’août, le directeur pour connaître la décision du CA de la Caisse des Hauts-Cantons soit, de ne pas s’impliquer dans le CSM? Pourquoi en décembre, suite à l’intention connue de la Ville de transférer le compte, le CA revient sur sa position? Pourquoi avoir attendu de connaître cette intention pour annoncer un désir soudain de s’impliquer dans la revitalisation du secteur de Fatima? Pourquoi deux caisses?

Après avoir fait principalement affaire si longtemps avec la Caisse des Hauts-Cantons, il est tout à fait légitime et équitable de permettre à l’autre institution corporative de bénéficier des privilèges et du prestige de desservir la Ville de Lac Mégantic.

Dernièrement, les citoyens du secteur de Fatima dressaient un sombre bilan de ce dernier, un secteur à réinventer. Un plan d’action s’impose, ce à quoi la Ville s’est engagée. Pendant 19 ans, le compte d’affaires principal de la Ville était à la Caisse des Hauts-Cantons. En 19 ans, à ce que je sache, le secteur ne s’est pas pour autant revitalisé. La Ville ne doit pas être le seul client de cette caisse. Je ne vois pas non plus comment cette décision peut mettre en danger le plan de revitalisation du secteur, alors qu’un tel plan est actuellement en élaboration, que nous ne connaissons pas encore les orientations, les actions et les stratégies de revitalisation sur lesquelles le conseil de ville et les citoyens auront à se prononcer.

Dans ce dossier, la Ville a dû trancher, choisir entre deux caisses. Il est évident qu’une telle décision ne peut plaire à tous et soulève certes des questionnements, mais la Ville a bougé. Si les conseils d’administration de ces deux caisses s’étaient assis dans le passé et convenus d’une stratégie d’affaire, à mon avis primordiale dans le contexte économique actuel, et bien la Ville n’aurait pas eu à trancher. Pourquoi le Mouvement Desjardins n’intervient-il pas? Certains diront que la Fédération des Caisses Desjardins n’a pas à s’ingérer dans la gestion des caisses, peut-être, mais ce n’est certes pas avec une pareille inertie que des changements de fondss, si souhaitables, seront initiés. Les caisses demeurent des acteurs importants au développement d’une région. Pour ce faire, il est nécessaire que les stratégies et les orientations de développement, prônées par un CA, soient basées sur les besoins et les intérêts de toute une région, et non seulement sur une parcelle de cette dernière, ou pire encore, comme j’ai vu ailleurs, sur des intérêts personnels.

Un regroupement des caisses s’impose. Espérons que la décision rendue par la Ville dans ce dossier sera l’élément déclencheur d’une profonde réflexion du Mouvement Desjardins.

André Desjardins
PS: Aucun lien de parenté avec Alphonse

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises