Recyc-Québec

Monsieur Paradis voulait nous rassurer: c’est raté!

S’il se voulait rassurant, monsieur Christian Paradis nous indiquerait comment son gouvernement compte BONIFIER le programme de la Sécurité de la vieillesse et non comment il espère le transformer.

S’il se voulait rassurant, monsieur Paradis préciserait les intentions de son gouvernement plutôt que de rester dans le flou. Que veulent-ils faire avec le programme? Reculer l’âge de la retraite à 67 ans? 70 ans? Revenir au «bon vieux temps», avant l’adoption du programme en 1969? Couper dans le Supplément de revenu garanti?

S’il se voulait rassurant, monsieur Paradis ne nous ferait pas peur avec les chiffres que lui et son gouvernement avancent. Il nous parlerait plutôt du rapport indépendant de Kevin Page, officier chargé d’informer les parlementaires sur l’état des finances publiques, qui contredit ces chiffres alarmistes. Kevin Page et plusieurs autres économistes (entre autres un groupe d’économistes de l’Université Laval) sont formels: le gouvernement peut aisément maintenir ce programme à flot au cours des prochaines années.

S’il était rassurant, monsieur Paradis nous dirait que son gouvernement coupera dans les dépenses militaires plutôt que de s’attaquer au programme de Sécurité de la vieillesse. Selon André Dubuc de La Presse, le Canada dépense plus pour la défense que jamais depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Et ce budget gonflera de 90 à 110 milliards de dollars au total pendant 20 ans. De cette somme, environ 85 milliards iront fort probablement à l’achat de matériel militaire comme des bâtiments de guerre, des blindés et des avions de chasse F-35. Qu’est-ce qui est le plus rassurant monsieur Paradis? Faire la guerre ou vieillir dans la sécurité et la dignité?

S’il était rassurant, monsieur Paradis nous dirait que son gouvernement ne se privera plus du 6 milliards de revenus que représentent chaque année les réductions d’impôts accordées aux grandes entreprises. Le taux d’imposition des entreprises est en effet passé de 22,12 % en 2011 à 15 % en 2012. S’il se voulait rassurant, le gouvernement Harper ne ferait pas payer les personnes âgées pour son déficit découlant de ses réductions des impôts corporatifs.

S’il était rassurant, monsieur Paradis et son gouvernement proposeraient une série de mesures pour que les femmes ne deviennent pas encore plus pauvres au moment de leur retraite. Les femmes sont moins présentes sur le marché du travail et bénéficient moins des régimes complémentaires de retraite et du Régime des rentes du Québec. Elles ont également des salaires plus bas. Entre 2006 et 2008, près de 128 000 personnes âgées, dont 70 % des femmes, se sont ajoutées au groupe des personnes à faible revenu au Canada. Ce sont les plus démunis, en particulier les femmes, qui feront les frais des changements envisagés par le gouvernement Harper. C’est rassurant, ça?

Les hommes et les femmes, monsieur Paradis, ont droit à une vie digne, particulièrement après avoir rendu de loyaux services à la société pendant la majeure partie de leur vie. Si vous voulez nous rassurer, proposez-nous un régime public et universel de retraite qui assurera un revenu décent à chaque personne âgée vivant au Canada.

Mais, vous nous rassurez au moins sur un point, monsieur Paradis: en affirmant que nous serons « prévenus très longtemps à l’avance des changements apportés au programme de la Sécurité de la vieillesse». Ainsi, nous saurons longtemps à l’avance pour qui ne pas voter aux prochaines élections.

Johanne Carbonneau
et Serge Cloutier
Woburn

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises