Chapelle du rang 1

Les nageurs promettent un événement mémorable!

Les nageurs promettent un événement mémorable! - Rémi Tremblay : Actualités
Le champion de la Traversée 2011, l’Australien Trent Grimsey, en compagnie du directeur de course, Kevin Laflamme, du délégué de la Fédération internationale de natation (FINA), Dale Petranech, et de la nageuse Jade Dusablon.
Les nageurs promettent un événement mémorable! - Rémi Tremblay : Actualités
Les nageurs promettent un événement mémorable! - Rémi Tremblay : Actualités
Les nageurs promettent un événement mémorable! - Rémi Tremblay : Actualités
Les nageurs promettent un événement mémorable! - Rémi Tremblay : Actualités
Les nageurs promettent un événement mémorable! - Rémi Tremblay : Actualités

La 6e des huit tranches de la Coupe du Monde des marathons en eau libre promet d’être mémorable, ce week-end. En tout, 38 nageurs provenant de dix pays différents, dont le Brésil et la Russie, sont déjà arrivés, prêts à fendre les eaux du lac samedi, entre Piopolis et Lac-Mégantic et monter sur la plus haute marche du podium après l’arrivée devant le parc de l’OTJ.

Le champion de l’an dernier, Trent Grimsey, s’est dit excité de revenir défendre son titre, une semaine après avoir vaincu le lac Memphrémagog et deux semaines après son sacre comme champion de la Traversée du lac Saint-Jean.

Il devra surveiller des rivaux de talent, tels Christian Reinchert d’Allemagne et surtout le Russe Evgeny Drattsev, fraichement débarqué en sol québécois.

«Drattsev est un nageur rapide et il a beaucoup d’expérience sur la scèene internationale. Cependant, Trent connaît notre lac et il nage bien dans la vague. Un duel de tous les instants est à prévoir», a livré le directeur de course et le père de la Traversée, Kevin Laflamme.

À 24 ans, l’Australien Trent Grimsey part grand favori pour conserver son titre. L’an dernier, il avait franchi la distance en 2 :12.47, avec près de sept minutes d’avance sur son plus proche concurrent, Simon Tobin.

Chez les femmes, les favorites Ana Marcela Cunha du Brésil et l’Américaine Eva Fabian vont donner du fil à retordre à une habituée du lac Mégantic, Heidi George. Cette année, le départ des nageuses se fera à 13h30 de Piopolis, trente minutes après celui des hommes. En 2011, la meilleure nageuse, Joanie Guillemette-Simard avait réalisé un temps de 2 :30.51, dans une fin de course à trois des plus spectaculaire.

Jade Dusablon, qui avait terminé deuxième à une seconde d’intervalle, s’en souvient encore. «À 2 km de la fin, nous nous étions engagés dans un sprint et avions tourné la dernière bouée en même temps», de confier la nageuse.

À moins de 48 heures du départ de la course, les eaux du lac Mégantic étaient beaucoup plus chaudes que l’an dernier, en raison d’un été exceptionnel. «Le froid nous fait perdre notre énergie. Mais je suis habituée de nager en eau froide. Dans un circuit ouvert, comme ici, c’est plus dur pour les athlètes parce que les vagues, surtout devant la baie Victoria, nous obligent à déployer plus d’énergie et plus d’efforts!»

La nageuse méganticoise Kathryn Gagnon en sera à sa quatrième participation. Sa stratégie pour samedi: «un départ progressif pour ne pas épuiser mes forces et tenter de suivre le peloton.»

Autre nageur à surveiller, Xavier Desharnais de Sherbrooke qui a terminé en deuxième position lors de la Traversée du lac Memphrémagog. En 2010, il avait pris le 2e rang aux 10 km du lac Mégantic.

Si le spectacle sera enlevant sur le lac, les spectateurs massés au parc de l’OTJ ne manqueront rien de l’action grâce à un écran géant installé en bordure de la plage où ils pourront suivre la progression des nageurs. L’arrivée est prévue vers 15h00, si les conditions sont favorables.

La veille, vendredi, tous les nageurs du marathon prendront part à un sprint d’un kilomètre dès 18h30 devant le Parc de l’OTJ.

Le délégué de la FINA, Dale Petranech, s’est dit heureux de se retrouver à Lac-Mégantic, une ville hôtesse petite de taille mais de classe internationale, comme l’organisation l’a prouvé l’an dernier.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises