Chapelle du rang 1

Un Russe et une Américaine dominent la 6e Traversée du lac Mégantic

La présence de vice-champions du monde, d’olympiens et de nageurs internationaux de haut niveau à la 6e édition de la Traversée internationale du lac Mégantic, samedi, aura permis aux spectateurs et aux organisateurs du marathon de 10 km, la sixième étape de la Coupe du monde 2012, de vivre l’apothéose, une finale enlevante autant chez les hommes que chez les femmes, avec un nouveau record de parcours réalisé par le vainqueur de l’épreuve, le Russe Evgeny Drattsev, en 1h59m2s.

L’Allemand Christian Reichert, le Brésilien Allan Do Carmo et l’Australien Trent Grimsey ont pris le 2e, 3e et 4e rang, au terme d’une poursuite engagée dans la deuxième moitié du trajet, entre la plage de Piopolis et l’OTJ de Lac-Mégantic.

Chez les femmes, la lutte pour la première place du podium a été très serrée. Christine Jennings des États-Unis a été la première à toucher la plaque avec un chrono de 2h05m56s, établissant ainsi un nouveau record chez les dames. Derrière elle, Ana Marcela Cunha du Brésil et Eva Fabian des Etats-Unis ont mérité une place sur le podium.

Le temps nuageux a obligé les organisateurs à devancer le départ des hommes à 12h30, soit une demi-heure plus tôt que prévu. Les 19 nageurs inscrits ont amorcé les premières brasses en peloton, mais l’Australien Trent Grimsey s’est détaché vers la droite un peu dépassé le kilomètre 2. En approchant de la baie Victoria, Grimsey a été attaqué par l’Allemand Christian Reichter et le Brésilien Allan Do Carmo. Les trois nageurs se pourchassaient dans le même sillage quand le Russe Drattsev, en tête du peloton principal, s’est ramené de leur côté avec quelques longueurs d’avance qu’il a su maintenir jusqu’à l’arrivée.

À la distribution des bourses chez les hommes comme chez les femmes, le vainqueur a empoché 3000$, la 2e place a reçu 2400$ et la 3e place valait 1800$. Avec sa 4e place, Trent Grimsey a quand même touché 1400$, un bonus après sa victoire au lac Memphrémagog, une semaine plus tôt, et celle de la Traversée internationale du lac Saint-Jean, la semaine précédente.

«C’est comme ça que ça se passe dans l’ensemble des coupes du monde. Les premiers nageurs arrivent très collés», d’expliquer le responsable des communications, Marc-André Leclerc.

Le directeur de course et le père de la Traversée internationale du lac Mégantic, Kevin Laflamme, s’est dit très satisfait du déroulement de la journée. «C’est de loin la course la plus forte qu’on a eue à Lac-Mégantic.» Les 38 nageurs et nageuses inscrits portaient les couleurs de dix nationalités différentes, dont neuf Brésiliens, cinq Américains, quatre Argentins, deux Allemands et deux Russes. Pour la première fois, aucun nageur canadien n’a pu accéder au podium.

Selon Kevin Laflamme, le voyage au Portugal, le printemps dernier, a sûrement compté dans la décision de certaines équipes comme celle du Brésil et de l’Argentine de faire le voyage pour la première fois. La petite délégation méganticoise a pu rencontrer les représentants des fédérations de 30 pays. L’an prochain, il n’y aura pas les Jeux olympiques pour faire ombrage à l’étape de Lac-Mégantic dans la Coupe du monde. Tout est alors permis pour augmenter encore plus le niveau de compétition.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises