Chapelle du rang 1

La violence des étudiants

Pendant plus de six mois, les étudiants et étudiantes du Québec ont été en grève contre une hausse des frais de scolarité. C’est seulement après deux mois de grève et la plus grosse manifestation de l’histoire des mouvements étudiants du Québec que les libéraux ont bien voulu rencontrer les étudiants. Des offres superflues par-ci, par-là, pour avoir l’air d’un gouvernement responsable, mais aucun vrai compromis. Constatant que même les injonctions ne venaient pas à bout du mouvement étudiant, c’est la loi spéciale qui est venue créer le plus de frustrations et de débordements. C’est principalement à ce moment (après 3 mois de grève) où il y a eu du grabuge, quelques vitrines de brisées, de la fumée dans le métro… On a déjà vu pire pour une soirée où le Canadien a fait les séries, mais bon, revenons-en aux méchants étudiants. Pendant des mois, les étudiants sont restés pacifiques. Des manifestations gigantesques où il n’y a pas eu ou très peu de débordements. Des centaines de milliers de citoyens qui se révoltaient contre la décision des quelques personnes. Mais lorsque des centaines de milliers de citoyens ont décidé d’élire un autre gouvernement, ça n’aura pris que quelques minutes avant qu’un homme armé débarque dans le but d’éliminer notre première ministre. Vous les trouvez encore violents les étudiants?

Je ne dis pas ça pour justifier ou excuser quelconque violence qui a été commise. Tout au long du conflit étudiant, nous avons entendu à répétition des sophismes (faux arguments) qui disaient que les autres payaient plus cher. Je n’essaie donc pas de dire puisqu’il y a eu plus de violence ailleurs, celle-ci n’est pas grave. Ce que j’essaie d’expliquer c’est que nous ne sommes responsables que de nos actions. J’ai fait partie du mouvement étudiant, j’ai vu des milliers de personnes qui veulent changer les choses en s’impliquant. Et j’ai aussi vu quelques personnes qui n’étaient pas là pour les bonnes raisons. Et la population nous juge tous en fonction de ces quelques personnes plus extrémistes. C’est comme dire que tous ceux qui n’ont pas voté pour le Parti québécois ont encouragé la fusillade. C’est le genre de raisonnement que personne ne ferait dans cette situation, mais qui est la même généralisation qui a été faite envers le mouvement étudiant.

William Leclerc Bellavance

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises